Maroc : Le CESE préconise une nouvelle organisation du souk hebdomadaire Le CESE préconise une nouvelle organisation du souk hebdomadaire



Maroc : Le CESE préconise une nouvelle organisation du souk hebdomadaire Le CESE préconise une nouvelle organisation du souk hebdomadaire

Une nouvelle organisation du souk doit être mise en place, avec des fonctions revalorisées et modernisées, permettant à cet espace de jouer pleinement son rôle de levier du développement durable territorial, selon le Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE).

Les souks hebdomadaires constituent actuellement un pilier essentiel pour dynamiser l’économie des communes rurales. La revalorisation de leurs fonctions économiques/commerciales, sociales, culturelles, administratives et politiques et citoyennes conforte la position des souks en tant que levier majeur de la promotion du développement territorial et d’ancrage de la population locale, indique le CESE qui vient de publier un avis intitulé “Pour une politique de rénovation et de développement des souks hebdomadaires en milieu rural”.


Le Conseil a ainsi formulé une série de recommandations pour la promotion des souks hebdomadaires en milieu rural s’articulent autour de cinq axes. Il s’agit en premier lieu d’ériger les souks hebdomadaires parmi les priorités de l’État et des collectivités territoriales, à travers notamment la mise en place, à court terme, d’une vision unifiée dédiée au développement des souks hebdomadaires en milieu rural, tout en respectant les particularités provinciales et régionales et en tenant compte des évolutions récentes de leurs fonctions et leur rôle en tant que service public de proximité, ressort-il de l’avis du CESE.


Le Conseil a en outre recommandé d’asseoir une gestion rénovée des souks en milieu rural qui favorise une réelle implication de tous les acteurs concernés et ce notamment en clarifiant au niveau des lois organiques sur les collectivités territoriales et la charte nationale de la déconcentration administrative, les rapports entre les services déconcentrés de l’Etat, les régions, les provinces/préfectures et les communes, pour une meilleure gestion des souks hebdomadaires en milieu rural.


Il estime également nécessaire de doter les souks en infrastructures et équipements modernes en phase avec les dynamiques du développement et de la dématérialisation du service public et de rendre le souk hebdomadaire un levier majeur qui contribue efficacement à la promotion du développement territorial et à l’ancrage de la population locale.


Il s’agit enfin de donner un nouvel élan à la recherche et la production de connaissances sur les souks en milieu rural.


L’avis du CESE est réalisé sur la base d’une approche participative, qui appelle à la mise en place d’une vision ambitieuse et partagée avec des mécanismes de mise à niveau et de modernisation des structures organisationnelles et fonctionnelles des souks.


Tout en mettant en évidence les différentes initiatives mises en place par les autorités publiques pour organiser et promouvoir le commerce local, cet avis relève plusieurs problématiques, à la fois au niveau des acteurs chargés de sa gestion qu’à l’échelle des usagers qui le fréquentent qui se traduisent par des difficultés de gestion, de logistique et de financement, qui impactent négativement son développement ainsi que la sécurité sanitaire des populations.



source: mapexpress

A voir aussi