Tunisie;Alexandre Ratle déplore l’absence d’une intégration économique au sein de la Méditerranée

  • 02 septembre 2020 / Analyses / 111 / ABI 1


Tunisie;Alexandre Ratle déplore l’absence d’une intégration économique au sein de la Méditerranée

Alexandre Ratle est franco-libanais. Il vit depuis plusieurs années en Tunisie. Il est le président du Comité des conseillers en commerce extérieur de Tunis. Et vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie tuniso-française.

Ancien élève de Paris Dauphine et Harvard, chef d’entreprise, Ratle dirige plusieurs sociétés opérant en Afrique du Nord et en Afrique de l’Ouest, dans les secteurs des intrants agricoles, de la santé et du conseil en financement de projets d’infrastructure.

Il a pris part  au Panel, « L’avenir économique de la région, quelles perspectives pour les jeunes? » en déclarant qu’il est avant tout Méditerranéen. La Méditerranée c’est tout d’abord un patrimoine culturel. Originaire du Sud de la France, d’après lui un Marseillais a plus d’affinités avec un Tunisien qu’avec un Français du Nord de la France. Il insiste sur le fait que la culture méditerranéenne existe au niveau des peuples. L’histoire de Carthage est aussi commune.  »

« Au niveau économique, il existe des barrières douanières et des frontières. Malheureusement il n’y a pas d’intégration économique méditerranéenne. Ce que personnellement je regrette. Les choses bougent à l’intérieur de la zone européenne. Puisque c’est la deuxième zone économique mondiale. Il est à rappeler que la zone européenne c’est 23% du Pib mondial et 8% de la population. » a t-il ajouté.

Enfin, d’après Alexandre Ratle l’avenir de la Méditerranée réside dans un niveau de coopération plus élevé entre les pays du sud de la Méditerranée et la zone européenne. Ainsi qu’un échange culturel entrepreneurial. La Tunisie a des atouts extraordinaires dont la bonne formation  de sa jeunesse.

 


source: l'économiste maghrébin

Analyste: Alexandre Ratle

...

A voir aussi