Tunisie : 4ème édition du Festival international de l’olivier

  • Agenda / 570 / Hanae
  • 12 mars 2022 08h30 17 mars 2022 08h30 | Sfax, Tunis


Tunisie :  4ème édition du Festival international de l’olivier

“La Tunisie, un cadeau de l’olivier” est le slogan de la 4ème édition du Festival international de l’olivier qui, après deux années d’absence à cause de la Covid-19, affiche son retour à Sfax, du 12 au 17 mars 2022 à l’initiative de l’association “Tounes Ezzaytouna”. Coïncidant avec l’organisation à la capitale de la gastronomie de la 2ème édition du Festival international de l’héritage culinaire porté par l’Association “Saveurs de mon Pays”, le festival a choisi dans le cadre du partenariat entre les deux parties, l’organisation hier au siège de l’association à la médina de Sfax d’une journée d’étude réunissant des artisanes, des porteurs de projets et des experts de divers horizons pour discuter lors d’une journée d’étude des techniques de conservation culinaire. En présence d’étudiants venant de l’Institut Supérieur des métiers du patrimoine à Tunis (ISMPT), les différents intervenants, notamment Mohamed Frini,  maître assistant à l’ISMPT, et Dr Ouannes-Ghorbel Amira de l’Institut national des sciences et technologies de la mer à Sfax, ont focalisé leurs interventions sur les pratiques de conservation en Tunisie à l’époque moderne. Dans le volet scientifique qui revient sur les techniques de conservation traditionnelle allant de l’époque médiévale jusqu’à l’époque contemporaine autour de l’huile d’olive et des produits de la mer, les intervenants ont mis l’accent sur la diversité, la richesse et l’évolution des différentes techniques de conservation. Porteuses d’idées, plusieurs femmes parmi l’assistance ont présenté des initiatives entrepreneuriales se basant sur le patrimoine culinaire et les difficultés rencontrées tout en focalisant sur la nécessité d’associer le volet scientifique autour du patrimoine et des techniques de conservation à des projets qui prennent en considération les enjeux économiques et socioculturels d’aujourd’hui pour réintroduire le patrimoine dans un circuit qui permet une autonomisation économique pour des particuliers et pour ouvrir des pistes à de grandes sociétés pour la mise en valeur du patrimoine culinaire. La journée qui s’est déroulée au siège de l’association “Tounes Ezzaytouna” (ancienne zaouia Sidi Ahmed Ben Hassine) a été également une occasion pour souligner l’importance de l’Olivier, considéré l’arbre du paradis, dans l’espace urbain de la ville de Sfax. En effet, l’olivier n’est pas seulement un arbre planté pour l’environnement mais un arbre qui porte une forte signification symbolique. Il fait partie du patrimoine de la ville dont la population est fortement attachée à ses croyances et sa religion. L’olivier étant un élément primordial dans la perception urbaine de la ville de Sfax, son image est résumée en trois rôles: un rôle esthétique, un rôle de porteur de mémoire collective et un héritage d’une espèce qui doit survivre faisant l’identité et la particularité sociale et culturelle des lieux urbains. L’olivier et l’huile d’olive, une histoire de longue date à Sfax et la Tunisie entière… Et tous les invités de “Tounes Ezzaytouna” – présidée par Faouzi Zayani -, “Saveurs de mon pays” – présidée par Latifa Khairi – et le club “Saveurs de mon pays Sfax” – présidé par Madiha Trabelsi – ont eu droit à un show cooking et à des dégustations de plats variés en provenance de Sfax mais aussi de Monastir avec la cheffe Hajjoura qui a fait régaler les gourmands avec le goût délicieux de “la Chebtia”, sans oublier le fameux plat traditionnel de Sfax, Echarmoula…et d’autres délices ayant été une réelle découverte surtout pour les jeunes étudiants en première année master “Promotion touristique du patrimoine” à l’ISMPT…


source: webmanagercenter.com

A voir aussi