Maroc : Coup d’envoi du 8ème Rendez-vous de l’Assurance

  • Agenda / 119 / Hanae
  • 23 mars 2022 08h30 24 mars 2022 18h30 | Casablanca, Hybrid event


Maroc : Coup d’envoi du 8ème Rendez-vous de l’Assurance

Casablanca – Le Coup d’envoi de la 8ème édition du Rendez-vous de Casablanca de l’Assurance a été donné, mercredi en format hybride, sous le thème de l’assurance durable et de l’élargissement de la couverture santé.

L’inauguration de cette nouvelle édition, organisée par la Fédération Marocaine des Sociétés d’Assurances et de Réassurance (FMSAR), a connu la participation de 500 professionnels, représentant pas moins de 27 pays étrangers, qui ont pris part à des débats autour de deux thématiques importantes liés à l’actualité du secteur.

La première porte sur la contribution des assureurs aux questions liées au développement durable tandis que la deuxième concerne le rôle de l’industrie en assurance santé à l’aune de la nouvelle dynamique de généralisation de l’assurance maladie obligatoire à l’ensemble des citoyens.

Mettant à l’honneur le Kenya, l’événement a rassemblé d’éminents experts nationaux et internationaux du secteur de l’assurance et de la réassurance venus échanger leurs expériences et leurs points de vue sur des questions liées à la conjoncture actuelle du secteur national.

La cérémonie d’inauguration a été marquée par la signature d’une convention de coopération technique entre la FMSAR et l’Association des assureurs du Kenya pour la promotion du partage d’expérience et de bonnes pratiques entre les deux pays.

Dans une déclaration à la presse, le Directeur Général de la FMSAR, Bachir Baddou, a mis l’accent sur l’importance pour les sociétés d’assurance d’accompagner leurs clients sur les problématiques ayant trait au développement durable, notamment celles liées aux risques environnementaux et aux changements climatiques.

Et d’expliquer que face à ces aléas, les sociétés d’assurances sont tenues d’apporter une aide à leurs assurés afin de mettre en place des mesures de prévention pour mieux appréhender, à leur tour, ces problématiques avec leurs collaborateurs et ainsi réduire leur empreinte carbone.

A ce titre, M. Baddou a également déclaré que les compagnies d’assurances, en tant qu’investisseurs institutionnels de premier plan, sont appelées à investir dans des entreprises respectueuses du principe de bonne gouvernance et qui soient non seulement rentables mais surtout socialement responsables.

Sur le volet de la généralisation de l’assurance maladie obligatoire à tous les citoyens, il a souligné que ce grand chantier engagé par le Maroc demande l’implication des professionnels de l’assurance et de la réassurance pour s’intégrer dans ce dispositif et apporter leur pierre à l’édifice.

Pour ce qui est du Mémorandum d’Entente (MoU) signé entre la FMSAR et son homologue kényane, M. Baddou a relevé les avancées majeures et le développement rapide du pays d’Afrique de l’est en matière de d’assurance, notamment sur le volet de la digitalisation, ce qui explique le choix qui a été porté sur le Kenya lors de cette 8ème édition.

M. Baddou a enfin rappelé que via les alliances nouées précédemment avec les sociétés d’assurance de Tunisie, de Côte d’Ivoire et d’Égypte, la FMSAR tient à approfondir la coopération pour examiner et échanger mutuellement les meilleures pratiques avec les partenaires internationaux.

Pour sa part, la représentante de l’Association des assureurs du Kenya, Hazel Kingori, s’est félicitée de la signature de cet accord de coopération technique qui profitera au marché kényan dans les segments de l’assurance médicale et d’assurance automobile sur lequel le Maroc est avancé.

Mme Kingori a aussi fait part de l’intention des deux parties d’examiner les moyens de développer réciproquement la branche de l’assurance vie ainsi que de partager les enseignements sur la digitalisation et autres produits d’assurance.

Lors de la première journée de cette édition qui se poursuit jusqu’au 24 mars, les débats porteront essentiellement sur les enjeux de l’assurance en lien avec le développement durable. La deuxième concernera la couverture santé avec un focus particulier sur le rôle et la place des assureurs dans l’élargissement de la couverture santé universelle.


source: mapexpress.ma