Maroc : Conférence de l’énergie: tous les acteurs marocains du secteur réunis à Rabat pour la quinzième édition

  • Agenda / 560 / Hanae
  • 14 mars 2022 08h30 14 mars 2022 12h30 | à Rabat


Maroc : Conférence de l’énergie: tous les acteurs marocains du secteur réunis à Rabat pour la quinzième édition

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, et avec le soutien du ministère de la Transition énergétique et du Développement durable, la Fédération de l’énergie a organisé ce lundi 14 mars 2022 à Rabat, la 15e Conférence de l’Energie sous le thème «Transition énergétique: bilan d’étape et perspectives 2035».

Evènement-phare de la Fédération de l’énergie, la 15e Conférence de l’énergie, sous le thème «Transition énergétique: bilan d’étape et perspectives 2035» avec comme pays invité d’honneur, l’Etat des Émirats arabes unis, a rassemblé une pléiade de personnalités institutionnelles marocaines et étrangères. Tous étaient réunis pour dresser le bilan d’étape et surtout parler des perspectives d’avenir d’un secteur hautement stratégique.

 

L’objectif de cette conférence est de faire le point sur la nouvelle demande énergétique, en tenant compte entre autres, de la crise sanitaire et de ses répercussions sur l’économie à l’échelle nationale, continentale et internationale.

 

Panélistes et intervenants ont débattu tout une journée de thématiques liées notamment à :

- l’accélération du déploiement des énergies renouvelables;

- au gaz naturel, véritable vecteur pour la compétitivité et à la décarbonation de l’industrie nationale;

- l’hydrogène, nouvelle opportunité technologique et industrielle pour le Maroc;

- la décarbonation de l’industrie nationale qui constitue un nouveau levier de compétitivité internationale.

La transition énergétique, l’un des piliers du Nouveau Modèle de Développement

Cette conférence a également permis d’échanger autour des expériences du Maroc et des Emirats arabes unis en matière d’énergies renouvelables. Elle constitue une étape dans la dynamique de renforcement de la coopération et de développement des partenariats entre les deux pays.

 

Les échanges lors de la 15e conférence de l’énergie permettront d’émettre, à la lumière des dernières évolutions au niveau national et international, des propositions concrètes susceptibles de contribuer à l’élaboration d’une stratégie nationale renouvelée pour l’énergie, avec plus d’ambition et de réalisme.

 

Objectifs des 4 panels

 

PANEL I - Accélération du déploiement des énergies de sources renouvelables

Le développement des énergies de sources renouvelables sous leurs différentes formes (solaire, éolien, hydraulique et biomasse) est le pilier essentiel de la transition énergétique nationale, lancée en 2009, avec des objectifs initiaux ambitieux qui ont été récemment revus à la hausse, à savoir, 52% de la capacité électrique installée de sources renouvelables à l’horizon 2030.

 

Les objectifs de ce panel consistent à faire un point, après plus d’une décennie, sur le lancement de la transition énergétique nationale, de l’avancement de cette composante et des perspectives de son développement à l’échelle nationale et internationale, en particulier :

 

- la présentation par le cabinet de conseil Valyans de l’étude menée, à la demande de la Fédération de l’énergie, sur le thème «Rôle des EnR dans la relance économique nationale post-Covid-19»;

- la stratégie et les perspectives de développement des énergies de sources renouvelables à l’horizon 2035 par l’ONEE;

- le rôle de l’agence en charge du déploiement de cette stratégie (MASEN) et les différentes technologies retenues à cet effet;

- le partage de l’expérience et de la vision d’un des opérateurs parmi les plus importants dans le domaine: Masdar;

Le Maroc, un acteur majeur de l’énergie

 

- un benchmark à l’international, par Enel Green Power et TAQA, sur l’utilisation des ENR dans le mix énergétique, en particulier en Italie, en Espagne et dans la région MENA;

- la position de la Fédération de l’énergie par rapport aux résultats de l’étude Valyans et la vision du MTEDD.

 

PANEL II - Gaz naturel, vecteur de la transition énergétique et perspectives de développement

Dans le cadre de la transition énergétique, le gaz naturel a été identifié comme une composante essentielle du mix énergétique, aussi bien pour la production électrique (gaz to power) que comme source d’énergie directe pour les industries, en particulier celles qui sont les plus énergivores. (céramique, acier, etc.)

 

L’utilisation du gaz naturel, comme source d’énergie, répond aussi à deux impératifs essentiels: la compétitivité de l’industrie nationale et la réduction des émissions des gaz à effet de serre, en particulier, pour se préparer à la mise en place, par l’Union européenne du mécanisme carbone aux frontières de l’Union européenne (CBAM).

 

Les objectifs de ce panel, consistent à faire un tour d’horizon de l’écosystème, national et international, autour du gaz naturel, en particulier:

- un panorama, par l’ONHYM, de l’écosystème national autour du gaz naturel: prospections (Onshore & Offshore);

- les infrastructures: transport, distribution, stockage, etc. (GME, pipe-line Tendrara, etc.);

- les importations: terminal portuaire, GME, FSRU, et autres;

- le point d’avancement du projet de gazoduc Nigéria-Maroc;

- la présentation par l’Observatoire méditerranéen de l’énergie (OME) des perspectives méditerranéennes du secteur du gaz naturel à l’horizon 2050: prospections, réserves, demande, et autres;

- le partage de l’expérience et de la vision d’un des pays parmi les plus grands producteurs et exportateurs de gaz naturel par l’Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC);

Vidéo. Lettre royale à la COP26, taxe verte du PLF 2022, gaz algérien...Voici l'avis de Saïd Mouline, DG de l’AMEE

 

- un benchmark à l’international, par ENGIE, sur les applications industrielles et autres utilisation du gaz naturel: transport (urbain, poids lourd, maritime), chauffage, entre autres;

- le gaz naturel comme nouvelle source d’énergie pour la compétitivité de l’industrie nationale et la réduction des gaz à effet de serre avec un focus sur l’industrie céramique;

- la position de la Fédération de l’énergie par rapport à la vision du MTEDD.

 

 

PANEL III - Hydrogène, nouvelle opportunité industrielle pour le Maroc

Le développement des énergies renouvelables, au Maroc, a atteint sa vitesse de croisière. En effet, les objectifs de la transition énergétique nationale, dans ce domaine, telle que tracés en 2009 par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, sont en très bonne voie d’être réalisés.

 

Par ailleurs, les différentes technologies retenues, CSP, CSP Tour, PV, PV Hybride, éolien on-shore, etc. ont atteint une maturité technologique, industrielle et commerciale.

 

De nouveaux défis, technologiques et industriels, se présentent à nous, en particulier dans le domaine du stockage et celui de l’utilisation des énergies de sources renouvelables pour des applications autre que la production de l’électricité destinée à être injectée directement dans le réseau national.

 

En effet, l’étude menée par le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable et l’IRESEN, sur la filière Power to X, a mis en exergue le potentiel du Maroc dans ce domaine, qui, de par son potentiel en énergies renouvelables et de par sa position géographique, peut capter de 4% à 8% du marché de l’hydrogène vert à l’échelle mondiale.

Voitures électriques: l’IRESEN et l’AMEE lancent un AMI pour bénéficier d’une donation de bornes de recharge iSmart 

 

D’autre part, sachant que l’OCP, champion régional et mondial dans le domaine de production et d’exportation des fertilisants, importe 2,5 millions de tonnes d’ammoniac par année, au prix de 250 à 300 dollars par tonne, qui peuvent être produites localement par des technologies Power to X.

 

Les objectifs de ce panel, consistent à faire un tour d’horizon de l’écosystème, national et international, autour de l’hydrogène vert, en particulier :

- la présentation par le cluster Green H2 de la feuille de route nationale de l’hydrogène vert;

- l’approche du développement du green hydrogène et de ses différentes applications de Masdar 2.0;

- le point sur les projets R&D, projets pilotes et vision industrielle nationale autour des projets de l’hydrogène vert, en général, et de l’ammoniac vert en particulier, avec un focus sur les projets pilotés par l’OCP, l’UM6P et le GEP;

- la présentation des solutions industrielles de production de l’hydrogène vert de Siemens Energy: solutions actuelles et développements futurs;

- la présentation des solutions industrielles d’électrolyse de John Cockerill: solutions actuelles et développements futurs.


source: maroc-diplomatique.net

A voir aussi