Forum pharmaceutique international

  • Agenda / 451 / Emerging Africa
  • 14 mai 2017 21h29 16 mai 2017 21h29 | Centre international des conférences (CIC) Abdellatif-Rahal


Forum pharmaceutique international


La 18e session du Forum pharmaceutique international se tiendra à Alger, du 14 au 16 mai, en présence de plus de 3.000 professionnels des secteurs de la santé et de l’industrie pharmaceutique représentant plusieurs pays du continent africain et d’ailleurs, annonce le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP), coorganisateur de la rencontre. Prévue au Centre international des conférences (CIC) Abdellatif-Rahal, cette rencontre annuelle est organisée par l’Inter-Ordre des Pharmaciens africains (IOPA), l’Intersyndicale des Pharmaciens africains (ISPHARMA), l’Association des Centrales d’achat des médicaments essentiels (l’ACAME), ainsi que les Directions de la Pharmacie et du Médicament (DPM) des États participants, est-il précisé de même source. Sur les 3.000 professionnels du secteur de la santé et de l’industrie pharmaceutique mondiale attendus, environ1.500 sont des pharmaciens, appelés à débattre deux thèmes essentiels : «L’amélioration de la gouvernance du monde pharmaceutique africain et mondial», ainsi que «Le développement de l’industrie pharmaceutique africaine et la coopération intracontinentale». En marge de ces débats, seront également abordées des questions liées à l’éthique, la déontologie et la réglementation, les qualifications liées à la profession, la recherche biomédicale, ainsi que les bonnes pratiques pharmaceutiques. Il sera également question de discuter de l’amélioration de l’accès aux médicaments essentiels et aux innovations thérapeutiques, de la qualité et de la fiabilité des médicaments et, enfin, de la promotion d’une utilisation rationnelle des médicaments, indiquent les organisateurs. Durant ce forum, plusieurs intervenants sont attendus, à savoir pour l’Algérie, outre le CNOP, les représentants du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, ainsi que de la Sécurité sociale. Au niveau étranger, ceux de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de l’Union africaine (UA), de l’Union européenne (UE), de la Banque mondiale (BM), de la Banque africaine de éveloppement (BAD)… Des sociétés nationales et internationales, des organisations patronales nationales et internationales, des agences et des institutions gouvernementales et non gouvernementales, ainsi que des Organisations non gouvernementales (ONG) internationales, devront également animer les travaux de cette importante rencontre.



source: Medafco

A voir aussi