Tunisie:Remobiliser et faciliter les investissements étrangers , Aftercare et amélioration de l’image du pays



Tunisie:Remobiliser et faciliter les investissements étrangers , Aftercare et amélioration de l’image du pays

Dans le cadre du projet Ebsomed, Anima Investment Network organise périodiquement un cycle de Webinaires. L’objectif étant de proposer une discussion autour des problématiques soumises par les partenaires et les membres du réseau Anima et de partager les expériences avec des experts.

« Comment utiliser l’Aftercare pour améliorer l’image de votre pays ». Tel est le thème du deuxième webinaire organisé en ligne le 10 novembre 2020 avec la participation des représentants de deux agences d’appui aux entreprises : Business France et FIPA-Tunisia.

Lors de son intervention, Zied Lahbib, Directeur marketing international à la FIPA-Tunisia a relaté l’impact direct de l’Aftercare sur l’image de marque de la Tunisie et à la capacité d’attirer de nouveaux investissements.

L’exemple de Sumitomo et Corse Composites

En effet, il a cité deux cas de nouvelles implantations. Qui ont vu le jour grâce à la contribution des actions de rétention et d’Aftercare de la FIPA-Tunisia. Il s’agit de :

– L’expansion du groupe japonais Sumitomo, spécialisé dans le secteur automobile. Et implanté en Tunisie depuis 2008. En effet, la présence de Sumitomo s’est désormais consolidée. A travers un nouvel investissement de création d’une branche « Sumitomo Wiring Systems ».Avec un investissement de plus de 20 millions d’euros. La FIPA-Tunisia a contribué à cette expansion à travers des contacts individuels avec les décideurs du groupe au Japon. Et par les organisations de visites de prospection pour les représentants en Tunisie.

– L’expansion du groupe français Corse Composites, l’un des meilleurs spécialistes du développement de pièces composites complexes en aéronautique. L’implantation de l’entreprise en Tunisie remonte à 2010. Elle a procédé à l’expansion de ses activités en 2019. Avec un investissement de 17,5 millions d’euros.

Zied Lahbib a montré que ces deux cas d’investissements ont été réalisés grâce à la capacité de la FIPA-Tunisia à prendre en charge les opérateurs étrangers existants. Et grâce à la contribution efficace de ses partenaires en Tunisie. Ainsi la rétention et l’Aftercare ont fortement renforcé l’image du site d’investissement tunisien à l’étranger. Elle a aussi renforcé la visibilité de ses atouts compétitifs dans divers secteurs.

L’innovation, clef de voûte

De même, Zied Lahbib a révélé que l’enjeu du pays est de valoriser son image sur des niches à forte valeur ajoutée. Et ce grâce aux classements de la Tunisie sur les rapports les plus importants qui traitent de l’innovation et de la créativité. La présence d’un écosystème innovant fort contribue à renforcer cette image.

Pour rappel, la Tunisie est classée premier pays innovant d’Afrique du Nord selon l’indice mondial de l’innovation. Grâce à son nouveau cadre juridique « la loi sur la Startup Act », la Tunisie est parmi le top 30 des pays les plus attractifs au monde pour les startups.

En effet, la marque de la Tunisie post-covid sera définitivement portée par la marque de l’innovation. Notons que les principaux atouts de la Tunisie restent les compétences de ses ressources humaines. Et leur capacité à innover et à performer à l’international.


source: l'économiste maghrébin

A voir aussi