Tunisie-ONUDI : Les entreprises du textile mutent vers des produits chimiques



Tunisie-ONUDI : Les entreprises du textile mutent vers des produits chimiques

Des entreprises tunisiennes du textile, particulièrement celles de la filière du finissage, ont bénéficié de formations pour muter vers l’utilisation de produits chimiques plus sûrs et beaucoup plus respectueux de l’environnement.

Ces formations sont organisées dans le cadre du programme Switchmed, une initiative financée par l’UE et mise en œuvre par l’ONUDI (Organisation des Nations unies pour le développement industriel) visant à réaliser une économie circulaire en Tunisie, au Maroc et en Egypte et d’autres pays de la Méditerranée, en changeant la façon dont les biens et services sont produits et consommés.

En Tunisie, trois sessions de formation ont été lancées, depuis juin 2020, au profit d’une dizaine d’entreprises du finissage pour leur initier au protocole ZDHC (Zero Discharge of Hazardous Chemicals) ou Zéro rejet de produits chimiques dangereux, un protocole qui permet le changement des produits chimiques déjà utilisés par d’autres plus sûrs.

“C’est dans le cadre de la deuxième composante de Switchmed, qui est l’introduction d’un protocole pour les produits chimiques plus sûrs utilisés dans le textile et le changement de ceux déjà utilisés vers des produits moins impactant de l’environnement “, a déclaré à TAP, Antonio Trimarchi, consultant Switchmed auprès de l’ONUDI.

Il a ajouté qu’un troisième protocole concernant le traitement des eaux usées sera aussi adopté. Il permettra de savoir, à partir des eaux usées, le taux de pollution généré par l’entreprise et savoir si si l’utilisation des produits chimiques est compatible avec le protocole ZDHC.

Selon Trimarchi, les entreprises tunisiennes gagneraient à adopter ce protocole de zero rejet de produits chimiques dangereux, dit ZDHC. ” Parce que c’est un protocole très intéressant et très demandé par les donneurs d’ordre en Europe, Si les entreprises tunisiennes veulent reconquérir et récupérer des quotas de marché sur l’Europe, il faut qu’elles adoptent de l’innovation, y compris l’innovation environnementale qui est très importante “, a expliqué le responsable.

Le secteur du textile et de l’habillement en Tunisie compte 1 695 entreprises employant 10 personnes et plus, dont 1 410 produisent totalement pour l’exportation, selon investinTunisia.tn.

A fin 2015, le nombre d´entreprises étrangères s´est élevé à 1142 unités employant plus de 125 274 personnes.

La Tunisie figure parmi les premiers fournisseurs mondiaux en habillement. Elle est le 9e fournisseur de l´Europe et le 2éme fournisseur de la France dans ce domaine.


source: webmanagercenter

A voir aussi