Tunisie:Les représentants des entreprises étrangères installées en Tunisie reçus à La Kasbah



Tunisie:Les représentants des entreprises étrangères installées en Tunisie reçus à La Kasbah

Le chef du gouvernement, Hichem Mechichi, a rencontré, vendredi 30 octobre au Palais du gouvernement à La Kasbah, des représentants des entreprises étrangères installées en Tunisie, en présence du président des Chambres mixtes de commerce et d’industrie, Ibrahim Debbech et du ministre de l’Economie, des Finances et d’Appui à l’investissement, Ali Kooli

Il a pris connaissance, lors de cette rencontre, des préoccupations des investisseurs dans les différents domaines d’activité dans ce contexte marqué par les répercussions de la crise sanitaire et affirmé, à ce titre, l’engagement du gouvernement à garantir un climat favorable à l’investissement à travers la stabilité des cadres juridiques et des politiques fiscales et à fournir l’accompagnement aux investisseurs nationaux et internationaux.

“La rencontre avec le Chef du gouvernement a été l’occasion d’insister sur l’impératif de rétablir la confiance de l’investisseur étranger dans le climat des affaires en Tunisie”, a déclaré le président des Chambres mixtes de commerce et d’industrie.

Et d’ajouter “la situation que traverse la Tunisie ne supporte pas davantage de pression fiscale “, appelant à faciliter les procédures administratives et à donner aux tunisiens résidents à l’étranger la chance d’investir dans leur pays.

Cette rencontre intervient, rappelle-t-on, sur fond de mécontentement exprimé par les structures représentant les entreprises étrangères opérant en Tunisie quant à la mesure prévue dans le projet de loi de Finances pour l’exercice 2021 “PLF 2021”, de porter l’imposition des sociétés exportatrices à 18%.

Cette augmentation a été dénoncé, aussi bien la Chambre Tuniso-Allemande de l’Industrie et du Commerce (AHK Tunisie), que la Chambre tuniso-française de commerce et d’industrie (CTFCI), l’Association tunisienne des Industriels de la Plasturgie et la Tunisian Automotive Association. Ces structures ont fait état de l’inquiétude de leurs affiliés, appelant les autorités à revoir cette mesure



source: webmanagercenter

A voir aussi