Tunisie-Japon: vers la digitalisation des projets de la coopération bilatérale



Tunisie-Japon: vers la digitalisation des projets de la coopération bilatérale

Une étude pour développer et améliorer la qualité de la coopération entre la Tunisie et le Japon à l’avenir, moyennant la digitalisation, est en cours d’élaboration. A indiqué le représentant résident de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) en Tunisie, Shinohara Shunei, dans un entretien accordé à l’Agence Tunis Afrique presse (TAP).

« L’intégration de la solution digitale dans les nouveaux projets de coopération entre la Tunisie et le Japon sera au cœur de cette étude. Actuellement, nous sommes en phase de collecte des idées. Nous discutons avec l’administration et le secteur privé dont les start-ups,… pour recommander une série de solutions digitales. Et ce afin d’accélérer la mise en œuvre de nos futurs projets et améliorer leur rendement ». A avancé le représentant de la JICA.

Le responsable a, en outre, précisé que cette étude est menée principalement par les deux pays. Des discussions se tiennent en visio entre Tokyo et Tunis, à ce sujet..

Projet Kaizen

D’après Shunei, le résultat du projet Kaizen pour l’amélioration de la productivité des entreprises « est excellent ». En moyenne, nous avons observé une amélioration de 70% du rendement des entreprises ayant appliqué la méthode Kaizen.

En outre, plus de 150 entreprises ont bénéficié d’un appui entre assistance technique et formation. Et ce dans le cadre dudit projet, lancé en Tunisie, depuis plus de 10 ans.

Par ailleurs, une cinquantaine de maîtres formateurs tunisiens travaillant dans les centres techniques ont été formés. L’objectif étant d’assurer le transfert de leur savoir-faire acquis en termes de principes Kaizen, aux entreprises tunisiennes.

Le responsable a précisé que la JICA et le ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines avaient décidé de prolonger le projet Kaizen, pour une 2ème phase (2019-2020). Et ce en vue d’accompagner les entreprises.

Il a assuré que la JICA a l’intention de poursuivre son action avec ce département pour pérenniser et institutionnaliser l’application de l’approche Kaizen en Tunisie, en plus de la valorisation des acquis de la Tunisie en la matière. Et ce pour s’orienter progressivement vers l’utilisation de cette approche dans les PME installées à l’intérieur du pays.

« Plus de 150 entreprises ont bénéficié d’un appui entre assistance technique et formation dans le cadre du projet Kaizen »

Certes, la crise sanitaire a impacté les activités prévues liées au Kaizen. Mais une réadaptation de ce dernier est en cours pour y faire face. Ainsi, les experts japonais continuent à appuyer leurs homologues tunisiens à travers des téléconférences. Et ce jusqu’à ce que les conditions permettent leur retour en Tunisie.

« Le projet Kaizen a été lancé en Tunisie il y a plus de 10 ans, période durant laquelle nous avons pu introduire les concepts et les pratiques y afférents. Notons que ce projet a pour objectif d’améliorer la productivité. Il est basé sur des actions simples, peu onéreuses et impliquant tous les employés à tous les niveaux. L’approche peut être appliquée non seulement dans les entreprises, mais aussi dans les hôpitaux, les écoles et même dans les administrations publiques », A rappelé le responsable.

« Il s’agit d’une assistance technique offerte par le Japon au profit des centres techniques tunisiens et transférée ensuite aux petites et moyennes entreprises (PMEs) tunisiennes », a-t-il dit.

«A l’occasion de la conférence annuelle Kaizen Afrique (AKAC 2020), organisée conjointement, depuis cinq ans, par la JICA en partenariat avec le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), une entreprise tunisienne a remporté le premier prix du concours dédié aux entreprises ayant réalisé les meilleures performances en matière d’amélioration de la qualité et de la productivité grâce à l’approche Kaizen».

L’AKAC a pour objectif la promotion du concept KAIZEN. Sa dissémination en Afrique à travers l’échange des expériences réussies dans les différents pays d’Afrique.

Les vainqueurs du concours Ninja, lancé par la JICA, seront annoncés à partir de novembre 2020

Le concours NINJA (Next Innovation with Japan) destiné aux startups, acteurs du secteur privé, instituts de recherche…, ayant les meilleurs plans d’affaires. « Le résultat final sera annoncé à partir de novembre 2020 ». A indiqué le représentant de la JICA en Tunisie.

Pour rappel, ce concours a été lancé au mois de juillet, par la JICA. Une attention particulière a été accordée aux entreprises disposant d’idées innovantes pour contribuer à la lutte contre la pandémie du Covid-19.

« Cinq startups tunisiennes ont été sélectionnées, parmi plusieurs candidatures qui sont parvenues à la JICA. Chaque startup bénéficiera d’un financement allant jusqu’à 30000$. Soit plus de 82 mille dinars. En effet, les candidats pourront également avoir la possibilité de se rendre au Japon pour d’autres investissements et partenariats commerciaux parrainés par la JICA », a-t-il précisé .

« Le lancement de ce concours par la JICA est une réponse directe aux efforts de lutte contre la pandémie. Il vise également à mieux accompagner et encourager la création d’entreprises, d’emplois et de richesses. L’objectif étant de booster, en cette période difficile, les activités économiques et sociales, tout en encourageant les approches innovantes ». A conclu Shunei.

TAP


source: l'économiste maghrébin

A voir aussi