Tunisie:Investissements directs étrangers , Après la crise, la relance des investissements



Tunisie:Investissements directs étrangers , Après la crise, la relance des investissements
Un webinaire a été organisé, récemment, sur le thème «Au-delà des crises de Covid-19 : les agences de promotion des investissements et la nouvelle normalité». 

Le directeur général de l’Agence de promotion de l’investissement extérieur – Invest In Tunisia, M. Abdelbasset Ghanmi, a participé au webinaire placé sur le thème « Au-delà des crises de Covid-19 : les agences de promotion des investissements et la nouvelle normalité», organisé par «Invest in Sharjah» et «Waipa-Mena», et ce, le 30 septembre.

Lors dudit webinaire qui  a constitué une session interactive entre les agences de promotion des investissements de la région Mena, M. Abdelbasset Ghanmi a évoqué la gestion de l’Agence de promotion de l’Investissement extérieur – Invest In Tunisia des impacts de la pandémie du coronavirus qui a réduit l’activité de plusieurs entreprises aussi bien tunisiennes que mixtes ou totalement étrangères. Celles-ci ont connu une baisse au niveau de leurs revenus, compte tenu du confinement adopté par plusieurs pays.

Changements imposés par la crise

L’orateur  a mis en exergue, par ailleurs, les changements imposés suite à la crise du Covid-19 pour ce qui est des secteurs prioritaires, ainsi que les futures stratégies. L’objectif consiste, en fin de compte, à créer un écosystème d’investissement durable et gagner en efficacité. Il s’agit,  en effet, de penser à l’économie et aux entreprises après cette crise sanitaire qui a contraint plus d’une à travailler avec un effectif léger et à modifier l’horaire de travail, en privilégiant dans la mesure du possible le télétravail et la digitalisation des services.

La session a permis un fructueux échange de points de vue sur les bonnes pratiques des agences de promotion des investissements dans la région Mena  face à la pandémie et éclairé l’assistance sur le potentiel dont disposent ces pays pendant cette conjoncture de crise, mais il est toujours possible d’attirer de nouveaux investisseurs étrangers vers des sites prometteurs. La Tunisie essaye de peaufiner son climat des affaires en réalisant des programmes relatifs à l’infrastructure de base, aux équipements collectifs, en tenant compte de la paix sociale et de la stabilité politique pour attirer de nouveaux investisseurs.

Un accord avec l’Université Harvard

A noter que dans le cadre des actions de diversification des sources d’IDE et de l’ouverture sur de nouveaux pays d’origine des investissements extérieurs,  Fipa-Tunisia  a signé un accord tripartite avec la Harvard University Foreign Policy Initiave (Hufpi) de l’Université américaine de Harvard et Tunis Business School (TBS). Le partenariat porte sur l’élaboration d’un rapport concernant les moyens et mécanismes de mise en œuvre d’un programme ciblé d’attraction des investissements nord-américains.

Le Mémorandum d’entente vise ainsi à donner davantage de visibilité aux atouts compétitifs du site tunisien dans une région non traditionnelle. L’objectif du rapport est notamment l’élaboration d’argumentaires et de propositions de valeur visant les opérateurs d’Amérique du Nord en mesure de lister la Tunisie comme site potentiel d’investissements dans la région Mena.

La Harvard University Foreign Policy Initiative (Hufpi) est une initiative de l’Université américaine de Harvard relative à la mise en place de projets de recherche, d’organisation de conférences et d’activités dans le domaine des politiques publiques.

Etablie en 2010, la Tunis Business School (TBS) est la première école de commerce publique en Tunisie qui utilise l’anglais comme langue d’enseignement. Par le biais de ses activités d’enseignement, de recherche et de sensibilisation, elle vise à former des cadres et dirigeants en phase avec l’environnement économique mondial.


source: la presse.tn

A voir aussi