Tunisie:Dossiers économiques urgents ,Relancer la création de projets



Tunisie:Dossiers économiques urgents ,Relancer la création de projets
Les experts dans le domaine des affaires et les structures d’appui doivent mobiliser des mentors pour montrer la voie du succès aux promoteurs en herbe. Ces mentors, dotés d’une longue expérience et faisant partie de sociétés ou de groupes de renom, ont une importance capitale dans l’accompagnement des jeunes porteurs de projets.

L’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica) a appelé à ce que le programme du nouveau gouvernement soit axé sur l’amélioration du climat général d’investissement et la protection de la souveraineté et du tissu économique national. En effet, le souci premier du gouvernement doit être l’attraction de nouveaux investisseurs aussi bien locaux qu’étrangers en vue de créer des projets innovants et à valeur ajoutée et stimuler, ainsi, le marché du travail.

En ce sens, la centrale patronale est favorable à l‘accélération des grandes réformes économiques, la mise en place de toutes les dispositions visant à booster le développement régional, outre l’appui à tous les secteurs économiques et notamment les secteurs vulnérables. Parmi les mesures urgentes à prendre, citons l’octroi d’aides financières aux jeunes afin qu’ils créent leur propres projets tout en bénéficiant de l’accompagnement adéquat pour concrétiser les idées de projets formulées par les jeunes.

Projets exportateurs et valeur ajoutée

Il est nécessaire d’agir au niveau de toutes les régions afin de cibler les jeunes porteurs d’idées de projet en impliquant les bailleurs de fonds nationaux et particulièrement la Banque tunisienne de solidarité (BTS) qui est appelée à fournir des micro-financements avec des avantages préférentiels. Des experts devraient être mobilisés en vue de d’accompagner et de soutenir ces jeunes pour qu’ils créent des projets dans des secteurs porteurs. Il est préférable, bien entendu, que ces projets soient exportateurs afin d’améliorer les revenus et le chiffre d’affaires de ces promoteurs.

Outre les experts dans le domaine des affaires, les structures d’appui doivent mobiliser également des mentors pour montrer la voie du succès à ces promoteurs en herbe. Ces mentors, dotés d’une longue expérience et faisant partie de sociétés ou de groupes de renom, ont une importance capitale dans l’accompagnement des jeunes porteurs de projets. Mais la promotion de nouveaux projets ne doit pas cacher les problèmes vécus par les entreprises opérationnelles qui ont été confrontées, récemment, aux effets du Covid-19. Malgré les mesures prises par le gouvernement en faveur de ces entreprises, les problèmes restent entiers dans la mesure où certains dirigeants ne sont pas en mesure de payer les salaires de leurs salariés pour les mois à venir à cause d’un manque de liquidités. En outre, l’endettement constitue un fardeau pour plus d’une entreprise qui ne parvient pas à rembourser ses crédits dans les échéances. Un nouveau report de remboursement de ces crédits serait salutaire pour éviter la faillite de ces entreprises qui font travailler des milliers de travailleurs. Parmi les secteurs les plus touchés, on peut citer ceux du tourisme, de l’artisanat, du transport, de l’industrie et une partie des services. Toutes les parties prenantes doivent mettre la main à la pâte pour redresser la barre et permettre à ces entreprises de repartir sur des bases solides et de se repositionner sur le marché international. L’administration, les structures d’appui, les organisations professionnelles et les banques sont tenues de travailler en concert pour surmonter les problèmes dressés devant les entreprises.


source: la presse.tn

A voir aussi