TUNISIE:Baromètre MIQYES 2019,17,6% des PME toujours bloquées et 50,4% jugent la reprise très lente et préjudiciable



TUNISIE:Baromètre MIQYES 2019,17,6% des PME toujours bloquées et 50,4% jugent la reprise très lente et préjudiciable

Environ 17, 6% des PME tunisiennes déclarent être encore en situation de blocage total, sans reprise d’activité économique, alors que 50,4% des PME jugent la reprise très lente et préjudiciable, selon le la quatrième édition du Baromètre de la santé des PME, MIQYES 2019, dont les résultats ont été révélés, mercredi, à Tozeur, par la CONECT, en partenariat avec le PNUD et le cabinet HLB.

Cette année, le MIQYES mesure à la fois la santé des PME en 2019 ainsi que l’impact du COVID-19 sur les PME en 2020. L’enquête, qui s’est déroulée entre le 03 août et le 04 septembre 2020, a ciblé le même type d’entreprises employant de 6 à 199 salariés, à travers un échantillon représentatif de 500 PME, a précisé la CONECT.

Toujours selon ce baromètre, seulement 18,4% des PME déclarant avoir formulé une requête ont bénéficié, au moment de l’enquête, des mesures de soutien gouvernementales en réponse à la crise du COVID 19. Par ailleurs, 72,6% des responsables de PME ont manifesté le souhait de bénéficier de reports d’échéances fiscales et sociales, de baisses d’impôts et d’accès à la trésorerie.

Rappelons que selon les statistiques de l’INS, la Tunisie compte environ 735 000 entreprises privées en 2018, dont 86,46% sont unipersonnelles, 10,59% emploient entre 1 et 5 salariés, 2,81%, emploient entre 6 et 200 salariés et seulement 0,12% emploient plus que 200 salariés. Si depuis 2010, ces entreprises ont vu leur nombre croître, pour la première fois la tendance s’est inversée pour enregistrer une baisse d’environ 0,05%. Toutefois, le nombre de PME employant entre 5 et 199 salariés a enregistré une augmentation d’environ 1%.

La population des PME de 6 à 200 employés se positionne aujourd’hui comme un véritable levier de l’économie tunisienne aussi bien pour la croissance, l’export, l’investissement, l’emploi ou encore l’innovation.

Les résultats et les recommandations issues de cette nouvelle édition du MIQYES serviront, selon la CONECT, à orienter les décisions des entreprises, du gouvernement et des partenaires au développement en vue de renforcer les capacités de résilience et de relèvement du secteur privé tunisien.

” MIQYES” est une initiative de la CONECT, appuyée par le PNUD dans ces trois dernières éditions, en partenariat avec le cabinet HLB GSAudit & Advisory et conduite par l’institut de sondage One to One.

L’objectif est de mettre la PME, sa compétitivité et sa pérennité au centre des priorités économiques et sociales en Tunisie.


source: webmanagercenter

A voir aussi