Tunisie:A partir de l’année 2023, recharge de l’électricité par le biais des cartes de recharge



Tunisie:A partir de l’année 2023, recharge de l’électricité par le biais des cartes de recharge

Dès 2023, les clients de la STEG pourront charger l’électricité par le biais des cartes de recharge à des montants déterminés (option qu’offre les compteurs intelligents) ou à travers les moyens de paiement électronique mis à leur disposition parmi les services prépayés, avec le début d’abandon des factures estimatives ou temporaires.

Ce nouveau procédé s’inscrit dans le cadre du projet “Smart Grid” ou les compteurs intelligents que projette d’installer la STEG et devant lui permettre d’améliorer les services et de recourir à l’usage des nouvelles technologies.

Le directeur de la maîtrise de la technologie et président du projet du réseau intelligent à la STEG, Néjib Chtourou, a fait savoir, dans un entretien accordé à l’agence TAP, que le recours aux cartes de recharge de l’électricité et à l’usage des moyens électroniques pour la recharge de l’électricité sera limité aux clients concernés par la première étape du projet Smart Grid.

Il a révélé que la possibilité d’utiliser des cartes de recharge de l’électricité sera limitée aux adhérents à la première étape qui va démarrer en 2023 et durera 3 années, avec une année de garantie par le fournisseur qui va remporter l’appel d’offres international, à mesure que l’usage des compteurs est généralisé pendant la période 2025-2029.

La clientèle de la première phase appartient à cinq régions choisies pour lancer l’expérience dans les districts de Sfax Ville et Sousse Ville ainsi qu’une partie de ceux du gouvernorat de Sidi Bouzid, du Kram et une autre partie du gouvernorat de Béja. Chtourou a indiqué que les compteurs intelligents seront généralisés à l’horizon de 2029, soit 4 millions d’unités.La valeur de la première étape est estimée à 120 millions d’euros soit 700 millions de dinars.

L’installation des compteurs intelligents, à la charge de la STEG

Concernant le coût de l’installation des compteurs intelligents, Chtourou a affirmé que le client de la STEG n’endosse pas une charge financière supplémentaire. Elle sera plutôt à la charge de la STEG seulement, et sans nouveaux tarifs imposés aux clients. Les compteurs intelligents sont de nature à contribuer à améliorer la qualité des services, réduire autant que possible les réclamations des clients, rendre des services à distance et rationaliser la consommation. Le responsable a fait savoir que la première étape du projet qui concernera 5 régions, permettra de renoncer aux factures estimatives et temporaires à partir de 2023 et sera généralisée à partir de l’année 2025.

Six tarifs journaliers pour l’électricité

Par ailleurs, Chtourou a fait observer que les compteurs intelligents permettront d’adopter des tarifs variés à l’effet d’encourager la consommation de l’électricité durant la période où la consommation est faible et de s’éloigner des périodes de pic. C’est l’avantage qui distingue ces compteurs intelligents de ceux classiques, actuellement installés.

Il a fait savoir qu’à l’aide des compteurs intelligents, six tarifs avantageux journaliers seront institués, ce qui est de nature à permettre aux clients de rationaliser la consommation intelligemment et de consacrer le principe du consommateur acteur, dans l’attente de mettre en place les mécanismes juridiques pour instaurer cette opération.

Ledit projet permettra la consommation de l’électricité à distance avec la possibilité de réduire la tension, tout en permettant à la direction centrale à distance de maintenir un débit de l’électricité limité et un éclairage bien déterminé, soit donner la possibilité au client d’actionner le climatiseur mais lui donner une date limite pour le paiement de la facture de consommation puis couper à distance l’électricité sans le déplacement des agents de la STEG sur les lieux.


source: webmanagercenter

A voir aussi