Côte d’Ivoire: Tchologo, Les producteurs d’anacarde exhortés à la mise en place d’une interprofession



Côte d’Ivoire: Tchologo, Les producteurs d’anacarde exhortés à la mise en place d’une interprofession

Plusieurs producteurs de noix de cajou de la région du Tchologo ont bénéficié de séances de formation et de sensibilisation, en vue de la mise en place imminente de l’Organisation interprofessionnelle agricole (Oia) de la filière anacarde, a appris l’Aip le 26 octobre, auprès du directeur régional de l’Agriculture et du Développement rural de Ferkessédougou, Dembélé Vamara.

Selon M. Dembélé, les campagnes d’information et de sensibilisation des producteurs de la filière anacarde, dans le cadre de la mise en place de l’interprofession de ladite filière, ont démarré depuis le 27 juillet et se déroulent dans les départements de Kong, Ferkessédougou et Ouangolodougou sans obstacles majeurs. “Nos agents et collaborateurs sont sur le terrain”, a-t-il assuré.

A ce sujet, plusieurs organisations professionnelles agricoles de ces trois départements ont pu bénéficier d’ateliers de formation et de sensibilisation, en vue de les préparer à la réussite de ce projet qui mettra fin aux difficultés qui minent la filière. La mise en place des interprofessions est un projet gouvernemental et cela concerne toutes les filières agricoles du pays. Ainsi, plusieurs filières ont déjà leurs interprofessions, notamment le riz, le café-cacao, le maïs, le coton.

L’interprofession consiste à réunir tous les maillons de la chaîne de valeur de la filière, notamment les producteurs, les acheteurs, les exportateurs, les transporteurs en vue du développement durable de la filière. Dans le processus de mise en place d’une interprofession, le gros problème se situe au niveau de l’organisation des producteurs.




source: fratmat.info

A voir aussi