Sénégal:Une production agricole record attendue en Casamance



Sénégal:Une production agricole record attendue en Casamance

Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Moussa Baldé, a tablé lundi sur une production agricole record de plus de 20 % du tonnage habituel en Casamance (sud) en raison notamment d’une ’’bonne pluviométrie’’ combinée à un ’’bon comportement’’ des cultures.

’’Des productions importantes sont attendues en Casamance cette année où il a beaucoup plu. Des localités comme Cap-Skirring affichent déjà plus de 1000 millimètres d’eau. Ici, en Casamance des rendements beaucoup meilleurs que ceux de l’année dernière sont attendus’’, a-t-il déclaré à Djibélor, une localité de la région de Ziguinchor, au sud du pays.

Moussa Baldé a choisi Ziguinchor comme première étape de sa traditionnelle de tournée nationale de suivi de la campagne agricole pour l’hivernage 2020. Il a procédé à la réception provisoire du barrge hydro-agricole d’Affiniam avant de visiter des aménagements agricoles à Tendouck et à Adéane.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural s’est ensuite rendu à Djibélor à quelques encablures de Ziguinchor dans la commune de Niaguis pour visiter une ferme semencière dans ce village qui abrite le site local de l’ISRA (Institut sénégalais de recherches agricoles).

’’Dans le village de Tendouck, une vallée abandonnée depuis 1998 a été réinvestie par les populations locales qui ont emblavé plus de 50 hectares pour la culture rizicole. Dans ce périmètre rizicole, des rendements de trois tonnes à l’hectare sont attendus’’, s’est félicité Moussa Baldé, saluant notamment ’’un engouement et un dynamisme’’ dans le secteur agricole.

’’Dans le village d’Adéane (Ziguinchor), une association de femmes a aménagé 12 hectares pour un périmètre rizicole. De façon générale, il y a un réel engouement et dynamisme dans ce secteur qui est l’une des meilleures résiliences contre le COVID-19’’, a poursuivi Baldé.

Au cours de la tournée, plusieurs acteurs ont interpelé le ministre sur des besoins en équipements ruraux pour mieux booster les productions agricoles.

’’Les doléances dans le domaine de la mécanisation sont nombreuses. Nous allons intensifier la mécanisation pour mieux accompagner les jeunes et les femmes, du laboure jusqu’à la récolte en leur octroyant des tracteurs, des moissonneuses, des batteuses et des décortiqueuses’’, a-t-il assuré.

 


source: laviesenegalaise.com

A voir aussi