Sénégal:Plan d’investissement 2020-2024, Un budget de 500 milliards de FCfa pour un système sanitaire résilient et pérenne



Sénégal:Plan d’investissement 2020-2024, Un budget de 500 milliards de FCfa pour un système sanitaire résilient et pérenne

Le Plan d’investissements pour un système de santé résilient et pérenne, annoncé par le Président de la République, Macky Sall, le 29 juin dernier, sera doté d’un budget de 500 milliards de FCfa. Le but sera d’améliorer l’offre de services de santé et d’action sociale.

À l’issue d’une réunion, tenue hier à Dakar, sous la présidence du Président de la République, Macky Sall, l’État a décidé de consacrer un budget de plus de 500 milliards de FCfa au Plan d’investissements pour un système de santé résilient et pérenne sur une période allant de 2020 à 2024. Ce plan entre dans la relance des activités économiques et sociales post Covid-19, précise sur Twitter la Présidence de la République. L’objectif, c’est d’améliorer l’offre de services de santé et d’action sociale. Dans son discours du 29 juin dernier annonçant la levée de l’état d’urgence et du couvre-feu qui avaient été décrétés pour stopper la pandémie de Covid-19, le Chef de l’État avait annoncé cette stratégie de modernisation du secteur de la santé et de l’action sociale à adopter en Conseil des ministres. Ce plan devrait donc renforcer les acquis dans le secteur de la santé. Donnant quelques détails, Macky Sall déclarait alors que « le Gouvernement mettra en place, sur la période 2020-2024, une ambitieuse stratégie de modernisation du secteur de la santé et de l’action sociale, à travers le Plan d’investissement pour un système de santé et d’action sociale résilient et pérenne, dont une composante dédiée à la télésanté ». Ce qui entre en droite ligne avec les ambitions du Plan Sénégal émergent ( Pse) qui vise l’accès du plus grand nombre à des soins de qualité en mettant les Tic au service de la santé à distance.

Selon le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, qui s’exprimait sur la Rts, à l’issue de la réunion d’hier, ce plan va s’articuler autour de la pyramide sanitaire. « Il va investir dans les hôpitaux, les centres de santé, les postes de santé », dit-il. Cependant, ajoute le ministre, un investissement spécifique sera réservé à certains services spéciaux. Des hôpitaux de niveau 4 devraient voir le jour au Sénégal, a ajouté le ministre. Il a fait référence à l’hôpital Principal de Dakar qui « sera mis à niveau pour que ce soit un véritable hôpital de niveau 4, mais aussi pour l’hôpital Dalal Jamm, des dispositions seront prises pour le positionner en niveau 4, sans compter l’hôpital de Saint-Louis que nous allons mettre en place ». Selon Abdoulaye Diouf, la stratégie de ce plan consistera également à faire jouer aux centres de santé leur rôle. Ce qui devrait leur permettre de prendre en charge la demande en soins et ainsi diminuer la pression exercée sur les hôpitaux. Pour les postes de santé, il a ajouté qu’une collaboration avec le Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) devrait aboutir à l’érection sur le territoire national de 300 postes de santé.

Le Plan d’investissements pour un système de santé résilient et pérenne mettra aussi l’accent sur la qualité des ressources humaines. Déjà dans son discours du 29 juin dernier, le Président Macky Sall annonçait que l’État allait recruter, sur la séquence 2020-2021, 500 médecins et 1000 agents professionnels de la santé, notamment des infirmiers et infirmières, des sages-femmes, ainsi que des personnels de soutien. En ce qui concerne les médecins, il précisait que les districts éloignés et les spécialistes seront prioritaires.


source: lesoleil.sn

A voir aussi