Sénégal:Plan d’investissement 2020-2024, Le Sénégal pour relever son système de santé.



Sénégal:Plan d’investissement 2020-2024, Le Sénégal pour relever son système de santé.

D’après le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, le ministère de la santé  compte bien  finaliser le Plan d’investissement et de réforme 2020 – 2024.

Ce plan, conformément aux souhaits du chef de l’État contribuera à renforcer  le système de santé et d’action sociale, en vue de le rendre plus résilient et de lui permettre de faire face à d’éventuels chocs sanitaires. Ce plan d’investissement soumis à l’appréciation  ambitionne de doter le Sénégal d’infrastructures et d’équipements modernes mais aussi de ressources humaines suffisantes et de qualité dans le domaine de la santé et de l’action sociale.

Une ambition qui voit large, parce que d’importantes réformes accompagneront la mise en œuvre de ce plan d’investissement. « Ces réformes sont nécessaires voire impératives, puisque nous ne pouvons pas l’économie d’apporter des changements profonds portant, entre autres, sur la gouvernance du secteur, la gestion hospitalière, le développement de l’industrie pharmaceutique, la santé digitale, la gestion des effectifs, la promotion de l’investissement privé. »

Selon le ministre de la santé, cette rencontre avec les représentants des élus locaux, du secteur privé de la santé, de la société et des partenaires sociaux s’inscrit en droite ligne dans la logique de poursuivre les échanges pour de pertinentes observations pour relever les défis du secteur.

En effet, il ressort de la rencontre que l’épidémie de COVID-19 a secoué les systèmes sanitaires mondiaux. Ainsi aucun pays n’a échappé à ses conséquences économiques et sociales, sans compter les nombreuses pertes en vies humaines.

Au Sénégal, notre système, à chaque phase de la riposte, a su mettre en œuvre des mesures idoines pour faire face à l’épidémie. Le Sénégal au chapitre bilan a enregistré des résultats encourageants dans la lutte conte la COVID-19. « Le fait que nous soyons cités en exemple dans le monde nous confère une grande responsabilité. Nous disposons d’atouts considérables pour assumer cette responsabilité et vaincre l’épidémie ».

« Il n’en demeure pas moins que cette crise sanitaire a mis à nu certaines de nos limites, confrontant ainsi notre système de santé et d’action sociale à des défis liés au renforcement durable de nos capacités humaines, matérielles et financières ».

La mise en œuvre de ces réformes en soutien aux investissements vise l’atteinte des objectifs du Plan national de Développement sanitaire et social et l’amélioration durable de notre système de santé et d’action sociale.


source: econews.sn

A voir aussi