Sénégal:Le Port autonome de Dakar lance une émission de 60 milliards de FCFA pour décongestionner son trafic



Sénégal:Le Port autonome de Dakar lance une émission de 60 milliards de FCFA pour décongestionner son trafic

Après une première émission en 2004 et une deuxième en 2008, le Port autonome de Dakar (PAD) a lancé ce 1er octobre 2020, un appel public à l’épargne dénommé « PAD 6,60% 2020-2027 ». L’objectif de l’opération est de mobiliser des ressources pour décongestionner son trafic.

Le montant total de l’émission s’élève à 60 milliards de F CFA (soit environ 108 millions USD) avec un coupant annuel de 6,6%. Les obligations ont une valeur minimale chacune de 10.000 FCFA (environ 18 USD), pour 6 millions d’obligations émises sur le marché avec une maturité de 7 ans. La souscription à cet appel public à l’épargne qui a débuté ce jeudi s’étend jusqu’au 30 octobre 2020.

« Le Port autonome de Dakar affiche une très bonne santé financière », a indiqué El hadji Mbacké Fall, PDG de la SGI Invictus Capital & Finance, arrangeur et chef de file du syndicat de placement pour la structuration et le placement de l’opération. Cette dernière vise à financer le projet de construction et de développement du port à Ndayane.

Cette levée de fonds sur le marché financier de l’UMOA par le Port autonome de Dakar est destinée à financer le projet de construction et de développement du port à Ndayane. Ce projet devra permettre à la plateforme portuaire d’attirer à l’horizon 2025, des navires de dernière génération grâce à sa profondeur de quai de 18 m (la plus importante de la côte Atlantique) et sera adossé à une Zone Industrielle Portuaire (ZIP) pour devenir un des clusters industriels les plus dynamiques du continent africain.

« Ce que nous faisons aujourd’hui en allant sur le marché financier pour lever des ressources qui permettront de rattraper le retard en termes d’investissements de structures portuaires permettra de faire du Sénégal, un hub logistique et industriel au niveau de la sous-région ouest-africaine. Le port de Ndayane, c’est une autre dimension qui ne sera pas que bénéfique pour Sénégal, mais aussi pour le reste du continent », a indiqué Aboubacar Sedikh Beye, directeur général du PAD, lors de la cérémonie de lancement de l’opération.

« Nous assurons certes 95 % du trafic du Sénégal, mais aussi 80% des hydrocarbures et 65% des autres trafics du Mali. Ce port va transformer l’économie du pays et de l’Afrique, qui représente 3% du commerce international », a-t-il ajouté.

« Bonne santé financière »

Le Port autonome de Dakar a mandaté la SGI Invictus Capital & Finance, en tant qu’arrangeur et chef de file du syndicat de placement pour la structuration et le placement de cette opération. Une structure dont le PDG, El hadji Mbacké Fall, au cours de l’événement, a mis en exergue quelques avantages octroyés aux souscripteurs dans le cadre de cet emprunt obligataire.

« Le Port autonome de Dakar affiche une très bonne santé financière matérialisée par la notation de l’agence Wara qui est A- sur le long terme et “w-3” sur le court terme. Avec une perspective stable, la lettre de confort de l’Etat du Sénégal soutient cet appel public à l’épargne et offre en plus une dépénalisation des impôts sur le revenu des intérêts perçus par les investisseurs résidents au Sénégal », a-t-il déclaré.

En ce qui concerne la liquidité des titres, ils feront l’objet d’une introduction à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) dans les deux mois au maximum après la clôture de l’opération, selon la SGI Invictus Capital & Finance. Ceci permettra, indique-t-on, d’assurer la liquidité des titres qui pourront être achetés et vendus à tout moment selon la loi de l’offre et de la demande du marché. Ces titres seront également admissibles aux guichets de refinancement de la BECAO, dans les conditions fixées par le Comité de politique monétaire.


source: Financial Afrique

A voir aussi