Sénégal : l’Institut de recherche agricole dévoile de nouvelles variétés améliorées de mil

  • 28 octobre 2020 / Actualité / 243 / Emerging Africa


Sénégal : l’Institut de recherche agricole dévoile de nouvelles variétés améliorées de mil

Au Sénégal, l’Institut de recherche agricole a vulgarisé le 22 octobre, de nouvelles variétés améliorées de mil. Ces cultures plus adaptées au climat sahélien devraient permettre aux producteurs d’augmenter les rendements dans un contexte de changement climatique. 

Au Sénégal, l’Institut de recherche agricole (ISRA) a dévoilé le 22 octobre, de nouvelles variétés améliorées hybrides de mil à haut potentiel de rendement. L’information a été rapportée par l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Ces cultures améliorées ont été conçues dans le cadre du projet « Amélioration génétique du mil pour le rendement, la tolérance au stress biotique et abiotique au Niger et au Sénégal (GenMIL) », financé par le programme Feed The Future de l’Agence américaine pour le développement international (USAID). Selon les détails relayés par l’APS, les variétés de mil vulgarisées par l’ISRA contiennent trois fois plus de micronutriments comme le fer et le zinc, que les variétés traditionnelles.

« Ces nouveaux types sont différents des variétés traditionnelles qui ont besoin de beaucoup d’eau et ont un cycle de maturation très long. Plus adaptées au climat sahélien, ces variétés hybrides résistent mieux aux effets du changement climatique », précise Ibrahima Ndiaye, président de l’Union des groupements des agriculteurs de Diourbel.

Pour rappel au Sénégal, le mil est plus répandu dans les zones rurales contrairement au riz plus prisé dans les zones urbaines. En 2019, le pays a produit 950 000 tonnes de mil, ce qui représente le second plus important volume de céréales après le riz


source: agenceecofin.com

A voir aussi