Sénégal:L’aéroport Dakar Blaise Diagne décroche la certification ACA niveau 2 ayant réduit de 25% ses émissions de carbone



Sénégal:L’aéroport Dakar Blaise Diagne décroche la certification ACA niveau 2 ayant réduit de 25% ses émissions de carbone

Au Sénégal, l’aéroport Dakar Blaise Diagne a réduit ses émissions de carbone de 25%, un objectif lui permettant de franchir le niveau 2 de la certification ACA. Plusieurs initiatives ont été prises, dont l’installation des détecteurs de présence physique pour réduire la consommation d'énergie.

Un an seulement après avoir intégré le niveau 1, l’aéroport Dakar Blaise Diagne, géré par LAS (Limak-Aibd-Summa), a obtenu le niveau 2 du programme de certification Airport Carbon Accreditation (ACA).

Décernée le 10 septembre 2020 par l’organisation Airport Council International (ACI), cette certification internationale, valable jusqu’au 11 mars 2022, témoigne des efforts concrets de l’aéroport sénégalais pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, en accord avec la stratégie environnementale globale contenue dans son plan de gestion de l’empreinte carbone.

La plateforme, opérationnelle depuis décembre 2017, a réussi à réduire ses émissions de carbone à hauteur de 25% en valeur absolue, satisfaisant ainsi à l’objectif fixé par ACI, précisément WSP, administrateur du programme ACA.

Des actions concrètes

Le niveau 2 vient en effet valider les actions menées par l’aéroport Dakar Blaise Diagne pour sa gestion performante de ses émissions de carbone. Il s’agit principalement : du remplacement de l'éclairage système incandescent par le système LED ; de la rationalisation de la consommation de carburant des véhicules, des machines et équipements à consommation d’énergie ; de l’installation de compteurs divisionnaires pour une analyse plus précise de l'énergie consommée par les clients ; de la réduction intermittente de la consommation énergétique de la climatisation centrale ; de la réduction intermittente de l'éclairage des périmètres en zone côté piste hors service ; et de l’installation de détecteurs de présence physique dans les toilettes pour réduire la consommation d'énergie.

La future centrale photovoltaïque ou encore la mise en circulation des taxis hybrides, qui rouleront au gaz et à l’essence participeront également à ces initiatives qui contribuent à la maîtrise de l’impact environnemental.

Soulignons qu’ à l'échelle mondiale, 314 aéroports dans 71 pays possèdent une accréditation dans le cadre du programme ACA. Ceux-ci représentent 44,8% du trafic de passagers aériens, soit 3,9 milliards de voyageurs par an. Sur le strapontin continental, on compte treize autres aéroports dans six pays (Afrique du Sud, Tunisie, Maroc, Maurice, Côte d’Ivoire, Gabon) qui se positionnent comme des modèles sur le continent en matière de maîtrise de l’impact environnemental.


source: agenceecofin.com

A voir aussi