SENEGAL:L’ADEPME VEUT RENFORCER LA RÉSILIENCE DES ENTREPRISES IMPACTÉES PAR LA CRISE SANITAIRE



SENEGAL:L’ADEPME VEUT RENFORCER LA RÉSILIENCE DES ENTREPRISES IMPACTÉES PAR LA CRISE SANITAIRE

L’Agence d’encadrement et d’accompagnement des PME (ADEPME) veut contribuer au renforcement de la résilience des entreprises qui ont été fortement impactées par la crise sanitaire de la COVID-19, a indiqué mardi à Diourbel, Baboucar Moundor Ngom, adjoint du gouverneur chargé des affaires administratives.

‘’L’ADEPME compte lancer la seconde édition du concours national de plan d’affaires mais cette année avec le contexte covid-19, elle souhaite contribuer à renforcer la résilience des entreprises face à ce choc qui a eu à perturber le jeu économique’’, a-t-il dit.

L’autorité administrateur présidait la réunion consacrée à la deuxième édition du concours national de business plans dédié aux entreprises. Selon lui, il serait important pour Diourbel d’avoir beaucoup d’entreprises éligibles parce que l’intérêt c’est de faire de sorte qu’elles puissent’’ se maintenir mais également se relever’’.

A en croire l’adjoint du gouverneur de Diourbel, ‘’sauver une entreprise c’est en sauver plusieurs autres compte tenu de l’interdépendance qui existe entre ces différentes structures’’.

Ainsi, ADEPME ambitionne de ‘’les aider à relancer leurs entreprises pour sortir de cette période assez sombre de la pandémie de la covid-19 et de leur permettre de réellement de créer de la richesse mais surtout créer des emplois’’, a indiqué son secrétaire général, Mbaye Jean Marie Diop.

Cette deuxième édition est destinée aux PME qui ont entre 1 et 7ans d’existence à pouvoir soumettre leurs plans de relance.

‘’L’entreprise devra aussi tenir une comptabilité c’est-à-dire avoir un système minimal de trésorerie ou au mieux des états financiers simplifiés. On a voulu aussi consacrer cette édition aux petites entreprises qui n’ont pas un chiffre d’affaire supérieur à 250 millions FCFA’’, a-t-il relevé.

Les entreprises pourront s’inscrire sur une plateforme digitale www.businessacademy.sn sur laquelle chaque unité pourra s’identifier et poster son plan de relance.

‘’Le concours national cible 120 entreprises et nous avons fait une petite discrimination pour que chaque région soit représentée. On va sélectionner au moins cinq entreprises par région’’, a martelé M. Diop. Pour cette deuxième édition, chaque lauréat recevra un montant compris entre 5 et 20 millions FCFA.


source: econews.sn

A voir aussi