Sénégal : 26 milliards $ d'investissements, une croissance à 13%... le plan de Macky Sall pour relancer l'économie



Sénégal : 26 milliards $ d'investissements, une croissance à 13%... le plan de Macky Sall pour relancer l'économie

Grâce à un plan d’actions prévoyant des investissements de 26 milliards $ en s’appuyant sur le secteur privé, le Sénégal veut redynamiser son économie. Pour Macky Sall, ce programme couplé aux projets pétroliers et gaziers du pays permettra d’atteindre une croissance de 13,7% d’ici 2023.

Le Sénégal s’apprête à lancer une nouvelle stratégie pour redynamiser son économie affectée par la pandémie du coronavirus. Le mardi 29 septembre, le chef de l’Etat, Macky Sall, a réuni un Conseil présidentiel visant à présenter les plans du gouvernement pour relancer la croissance.

Dans le cadre du deuxième Plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré (PAP2A), 26 milliards $ d’investissements sont prévus dans plusieurs secteurs clés. Ceux-ci concernent entre autres l’agriculture, la santé et l’économie.

« Premièrement, accélérer la souveraineté alimentaire en renforçant notre autonomie sur les produits de base et nous sommes sur la bonne voie, en particulier concernant le riz. La souveraineté sanitaire et pharmaceutique, l'industrialisation de l'économie, la transformation digitale de l'économie […] », a ainsi indiqué Amadou Hott, ministre de l’Economie. A cela devraient s’ajouter la poursuite des grands projets infrastructurels du pays, et un renforcement des investissements dans les secteurs de l’industrie hôtelière, du tourisme et du logement.  

Grâce à ces investissements, les autorités espèrent relever progressivement la croissance économique désormais prévue à 5,2% en 2021. Pour Macky Sall, cette reprise économique devrait s’accélérer au cours des années à suivre avec la possibilité d’atteindre une croissance à deux chiffres, d’ici les trois prochaines années.

« Nous allons reprendre la croissance de 5,2% dès l’année prochaine, 7,2% en 2022 et en 2023 si toutes les conditions sont réunies, le pays va atteindre pour la première fois une croissance à deux chiffres, notamment 13,7 % », a déclaré le chef d’Etat soulignant que ce niveau record sera atteint grâce à l’exploitation prévue des ressources pétrolières et gazières du pays.

Pour l’instant, le pays doit faire face aux conséquences de la pandémie du coronavirus qui continue de menacer son économie avec des perspectives de croissance 2020 désormais réduites à 0,7% contre 6,8% initialement. Précisant que le Plan d’actions prioritaires s’inscrit dans la droite ligne des objectifs du Plan Sénégal émergent (PSE), le chef d’Etat espère mobiliser un tiers des financements attendus auprès du secteur privé.


source: agenceecofin.com

A voir aussi