Côte d’Ivoire:Production de Riz et produits dérivés, La Corée partage son savoir-faire



Côte d’Ivoire:Production de Riz et produits dérivés, La Corée partage son savoir-faire
Promouvoir les produits agroalimentaires de la Corée. Tel est l’objectif de la rencontre dénommée « Saveurs de Corée », une rencontre de dégustation de mets et boissons coréens, organisée, le 23 octobre, à Cocody. C’est une initiative de l’Ambassade de la République de Corée en Côte d’Ivoire en collaboration avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural. A l’entame de ses propos, Kim Hea Youn, chargée d’Affaires de l’Ambassade de la République de Corée, a souligné que « Saveurs de Corée », est une occasion pour les invités de découvrir et de goûter le riz cultivé sur le sol coréen ainsi que différents produits à base de riz dont la Côte d’Ivoire peut s'inspirer.
Pour Kim Hea Youn, il existe des similitudes d’habitudes alimentaires entre la Corée et la Côte d’Ivoire. Selon elle, « les Coréens prennent du riz comme aliment de base et le riz coréen est glutineux, brillant et très doux ». Poursuivant, la Chargée d’Affaires, a fait savoir que dans les années 1970, la République de Corée accordait beaucoup de ressources à la recherche du développement de différentes variétés de riz afin de faire multiplier le rendement. Grâce à ses efforts, a-t-elle ajouté, le pays du matin calme produit chaque année environ 4 millions de tonne de riz. « Pourtant, sans se contenter de l’autosuffisance en riz, les Coréens ont continué de créer des produits dérivés de riz pour rendre la riziculture plus rentable et pour augmenter la valeur ajoutée de l’industrie du riz », a-t-elle précisé. Avant de souligner que les produits alimentaires Coréens visent désormais le marché africain. « Avec le succès de films, séries télévisées et chanteurs coréens qui a fait connaître la culture coréenne aux quatre coins du monde, l’engouement mondial vers les produits alimentaires de la Corée est de plus en plus tangible (...) Les produis alimentaires coréens visent désormais le marché africain », a souhaité Kim Hea Youn.

source: fratmat.info

A voir aussi