Algérie : Pétrole , l’accord de baisse de la production sera reconduit en 2018 en cas de nécessité

  • 25 juillet 2017 / Actualité / 412 / Emerging Africa


Algérie : Pétrole , l’accord de baisse de la production sera reconduit en 2018 en cas de nécessité

Le ministre russe de l’Energie Alexander Novak a indiqué lundi à Saint-Pétersbourg (Russie) que le Comité ministériel conjoint de suivi des pays de l’Opep et des pays non Opep (JMMC) a recommandé une « prolongation de l’accord de réduction de la production au-delà des quatre premiers mois de 2018 si la situation du marché l’exigeait ».

Les pays signataires de l’accord de réduction « utiliseront tous les mécanismes pour assurer l’équilibre du marché pétrolier » outre la nécessité pour ces mêmes pays d' »appliquer à 100 % les termes de l’accord », a déclaré Alexandre Novak, lors de la conférence de presse à l’issue de la 4è réunion du JMMC.

La baisse de la production en Russie se situe actuellement entre 303.000 et 305.000 barils/jour, conformément à l’accord, a indiqué le ministre russe, alors que l’Arabie Saoudite a annoncé la baisse de ses exportations de pétrole au niveau de 6,6 millions de barils/jour, soit environ 1 million b/j de moins par rapport à l’année dernière.

Concernant les deux membres de l’Opep, le Nigeria et la Libye, qui sont exemptés jusque là de l’accord de réduction, le ministre de l’Energie russe a fait savoir que le JMMC s’est entendu avec seulement le Nigeria sur une réduction de la production équivalente à celle des autres pays, lorsque sa production atteindra 1,8 million b/j.

De son côté, le ministre koweitien Essam Al Marzouk a indiqué que l’organisation de l’Opep pourrait convoquer une réunion extraordinaire pour amender l’accord de production et y inclure le Nigeria qui a accepté un plafonnement de sa production.

Le ministre Koweitien a ajouté que la prochaine réunion de la commission technique de l’Opep et des pays non-Opep devrait se tenir le 21 août prochain.


source: Algerie 360°

A voir aussi