Partenariat dans le forage, l'agroalimentaire et l'élevage Rencontre d'affaires Algéro-roumaine hier à Alger



Partenariat dans le forage, l'agroalimentaire et l'élevage  Rencontre d'affaires Algéro-roumaine hier à Alger

Une délégation d'hommes d'affaires roumains effectue une visite en Algérie. Conduite par Petre Roman, ex-Premier ministre roumain, la délégation, représentant divers secteurs, se fixe comme objectif de nouer des relations d'affaires et de partenariat avec les entreprises algériennes. Lors d'une rencontre d'affaires algéro-roumaine, organisée hier par l'Algex au siège de l'agence, Petre Roman a insisté sur l'intérêt que portent à l'Algérie les hommes d'affaires roumains. Mettant en évidence la volonté forte de l'Algérie de développer sa compétitivité économique, l'ex-Premier ministre roumain a indiqué que, de leur côté, les patrons roumains comptent bien profiter des opportunités qui s'offrent à eux en Algérie. "Il faut aller aux choses sérieuses et parler concret", a souligné Petre Roman. Et le concret, c'est la signature durant cette visite de deux partenariats entre des entreprises roumaines et algériennes. Même si l'identité des partenaires algériens n'a pas été rendu publique, les partenariats concernent en premier la société Dafora, spécialisée dans l'industrie du forage, la géothermie, l'irrigation et les thermes et en second, la société Agra Transilvania SRL, spécialisée dans l'agro-industrie, l'élevage, la transformation et distribution de viande. Les patrons des deux sociétés roumaines en question ont mis en évidence les opportunités que recèle l'Algérie et ont affiché leur volonté de faire de l'Algérie un hub pour le marché africain. Le P-DG de Dafora a même indiqué que son entreprise est disposée à installer en Algérie une "Dafora Academy" pour la formation dans les métiers relatifs à son secteur. Pour sa part, le P-GD d'Agra Transilvania SRL a indiqué que son partenariat en Algérie portera sur toute la chaîne, à savoir l'agriculture, l'élevage, la transformation et la distribution. À noter que les échanges commerciaux entre les deux pays sont modestes. À ce titre, il est question de créer une sorte de groupe algéro-roumain avec comme partenaire l'Anexal pour justement mener à bien le renforcement des relations, d'autant que les deux marchés représentent des opportunités intéressantes pour les entrepreneurs des deux pays. 
Saïd Smati 


source: Liberté

A voir aussi