Nigeria: Air Peace deviendra le 1er opérateur africain de l’Embraer E195-E2 avec deux unités attendues fin octobre



Nigeria: Air Peace deviendra le 1er opérateur africain de l’Embraer E195-E2 avec deux unités attendues fin octobre

Air Peace va réceptionner ses 2 premiers Embraer 195-E2 d’ici fin octobre. Son carnet de commandes comprend 13 Embraer E195-E2 avec des droits d'achat pour 17 autres. 1er opérateur africain de cet avion, Air Peace mise sur ses atouts compétitifs pour étendre son réseau moyen-courrier.

Air Peace va prendre livraison de ses deux premiers Embraer 195-E2 d’ici fin octobre, a annoncé le porte-parole de la compagnie, Stanley Olisa. Le transporteur privé nigérian deviendra au passage le premier opérateur africain à exploiter cet appareil ultramoderne.

Le carnet de commandes d’Air Peace comprend 13 appareils du type avec des droits d'achat pour 17 unités supplémentaires

Bien qu’affichant des performances similaires à celles de l'E195 d'origine, l'E195-E2 transporte une plus grande charge utile et consomme 25,4% moins de carburant par siège, selon les calculs d'Embraer. Sa portée maximale s'étend sur 2 600 milles nautiques (soit 600 de plus que l’E195 d’origine). Il dispose d’une capacité maximale de 146 sièges en configuration monoclasse. L’E195-E2 d’Air Peace pourra transporter jusqu’à 124 passagers.

Le transporteur, basé à Lagos, entend justement miser sur cet avion qui présente de bons coûts compétitifs par siège, pour étendre son réseau moyen-courrier. Les dessertes de Johannesburg, Douala, Lomé, Libreville et Niamey s’inscrivent dans son plan de croissance régional.

En plus des principales villes du Nigeria, la compagnie desservait (avant la crise sanitaire) Accra, Freetown, Banjul, Dakar, Monrovia (en Afrique) ; Dubaï et Sharjah aux Emirats arabes unis. Air Peace, soutenue par ses trois Boeing 777, lorgne Tel-Aviv (Israël), Londres (Angleterre), Houston (Etats-Unis), Guangzhou (Chine) et Mumbai (Inde).

Air Peace exploite actuellement une flotte de 20 avions dont huit Embraer E145 affectés à sa filiale domestique, Air Peace Hopper. La compagnie attend également une nouvelle flotte d’avions Boeing. En septembre 2018, elle a conclu un accord avec l'avionneur américain pour l'achat de dix 737 MAX qui « joueront un rôle majeur dans la croissance de ses activités ». Les premières livraisons sont attendues d’ici 2023.  


source: agenceecofin.com

A voir aussi