Montage automobile / Plus de 5000 milliards de centimes de TVA répercutés illégalement sur les prix des voitures



Montage automobile / Plus de 5000 milliards de centimes de TVA répercutés illégalement sur les prix des voitures

Selon le quotidien El Khabar, les constructeurs automobiles locaux ont «englouti» pas moins de 5000 milliards de centimes en 2017 en imposant une TVA de 19% à la clientèle alors que les usines de montage en étaient exemptées.

L’économiste Ferhat Aït Ali s’est penché sur cette question et est arrivé à la conclusion selon laquelle les avantages accordés par l’État à ces concessionnaires devenus constructeurs n’ont aucun encrage légal.

Il affirme à cet effet, que les avantages gracieusement cédés par le e Conseil national de l’investissement (CNI) sont «antiréglementaires» puisque ces mesures n’ont pas étaient inscrites dans aucune loi de finances.

En tous cas, l’industrie automobile algérienne fait toujours polémique notamment pour ce qui est des prix pratiqués et du taux d’intégration. La campagne de boycott Khaliha Tsadi littéralement «Laisse là rouiller» a été lancée sur les réseaux sociaux. Mais, avec la levée de certaines exemptions dans la loi de finances complémentaire (LFC 2018), il est fort à parier que le prix du véhicule «made in Bladi» flambera encore plus.

Elyas Nour


source: Algerie Focus

A voir aussi