Maroc-EAU : La coopération gagne en diversité



Maroc-EAU : La coopération gagne en diversité

Le partenariat multidimensionnel entre le Royaume et les Emirats arabes unis va se renforçant. Ajouter le développement de la coopération en matière agricole participera, à coup sûr, à son raffermissement. Le secteur privé des deux pays devra s’y mettre.

Dans le sillage de la tenue de la première session ministérielle de la Commission économique mixte maroco-émiratie, le Royaume et les Emirats Arabes Unis foncent sur la diversification tous azimuts. Certes, la coopération est au beau fixe, les échanges se développent, mais les deux pays voudraient aller plus loin dans le sens du renforcement de la relation bilatérale. Ce qui serait de nature à dépasser le 1 milliard de dollars que les échanges pèsent actuellement. Or, l’investissement dans le secteur agricole s’avère prometteur dans ce sens. Et les entretiens qu’a eus, ce jeudi, le ministre de l’Agriculture, Mohammed Sadiki, et le ministre émirati de l’Economie, Abdullah Bin Touq Al Marri, militent en la faveur de l’optimisme partagé. En effet, les moyens de renforcer la coopération bilatérale en matière d’investissement agricole ont été au centre de ces entretiens.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette entrevue, Sadiki, tout en se félicitant des relations solides de fraternité qui lient le Maroc et les Émirats Arabes Unis, a mis l’accent sur l’importance de développer l’investissement dans le secteur de l’agriculture et le transfert des technologies entre les deux pays, en vue notamment d’augmenter la production des filières agricoles.

Le ministre a, par la même occasion, souligné la nécessité de renforcer la synergie entre le secteur privé des deux pays pour une coopération bilatérale plus efficace qui reflète le niveau des relations distinguées unissant les Émirats et le Royaume.

Pour sa part, A.B.T. Al Marri a souligné que cette rencontre offre l’occasion d’encourager l’investissement, explorer les pistes et les opportunités d’investissement futures en matière d’agriculture, de technologies d’agriculture et de souveraineté alimentaire. Un sujet d’une brûlante actualité qui cadre bien avec les priorités des deux pays.

De nouveaux sillons communs peuvent être creusés entre les deux pays sur ce front et ils ne seront que porteurs.

A noter que les Emirats Arabes Unis sont le premier investisseur arabe au Maroc et le deuxième au monde, avec une valeur totale d’investissement de près de 14 milliards de dollars à fin 2021 (soit 21% des investissements directs étrangers au Maroc).


source: la vie eco

A voir aussi