Maroc : Le Centre d’enfouissement des déchets solides d’Amehroq au service de l’environnement

  • 08 septembre 2021 / Actualité / 104 / Africa-BI


Maroc : Le Centre d’enfouissement des déchets solides d’Amehroq au service de l’environnement

Situé au village Amehroq dans la commune d’El Heri, le Centre d’enfouissement et de valorisation des déchets solides (CEV) de Khénifra est à classer parmi la nouvelle génération de projets amis de l’environnement, lesquels projets contribuent au développement de l’économie verte et de l’intégration socio-économique des professionnels du recyclage des déchets.
Le CEV a pour objectif de prévenir et de réduire la pollution occasionnée par les déchets ménagers et d’organiser leur collecte, leur transport, leur stockage et leur traitement d’une manière qui tienne compte de la dimension environnementale et qui permette la valorisation et le recyclage des déchets de façon rationnelle.
Le Centre d’enfouissement et de valorisation de Khénifra, créé en 2016, comprend un bassin d’enfouissement doté d’un système empêchant les fuites de lixiviat, redoutables agents de pollution, et de bassins pour la collecte des déchets équipés d’un système d’évacuation des eaux pluviales à l’extérieur du centre.
Ce CEV, mis en place par le groupement des communes territoriales Atlas et la Société Semgat, sur une superficie de 13 hectares ayant nécessité une enveloppe budgétaire de 4,9 millions de DH, permettra une meilleure gestion des déchets dans la ville de Khénifra et des 22 communes avoisinantes. Sa création s’inscrit dans le cadre des efforts visant à lutter contre les décharges sauvages au niveau de la province, et ce dans le cadre d’une vision intégrée de la gestion des déchets de manière moderne et raisonnée.
D’une capacité de stockage de 51.100 tonnes de déchets ménagers et assimilés par an, soit 140 tonnes par jour, le Centre aura un impact social, environnemental et économique positif, en ce sens qu’il permettra de réorienter les matières extraites vers les unités de valorisation (plastique, verre, aluminium, papier, ferraille), de réduire les émissions de gaz à effet de serre ainsi que la quantité de déchets enfouis, de préserver les ressources naturelles et d’améliorer les conditions de travail des agents de collecte des déchets, tout en créant de nouvelles opportunités d’emploi pour la main-d’œuvre locale, dont le nombre actuellement avoisine les 22 employés et 6 surveillants. Selon Mohamed Bousadra, directeur du Centre, ce projet pionnier au niveau régional a pour ambition de faire face au problème des décharges anarchiques, rappelant que ce projet a été mis en place dans le cadre d’une vision intégrée pour une gestion moderne et rationnelle des déchets et leur utilisation dans la production d’énergie et de matières premières, le tout dans le strict respect des normes environnementales. M. Bousadra a salué la mise en place de ce CEV qui permet de poser les jalons d’une politique de développement durable en phase avec les engagements internationaux du Maroc en matière environnementale, tels que la lutte contre les changements climatiques, l’encouragement de l’économie verte et la protection de la diversité biologique.
Il est à noter que ce projet s’inscrit dans le cadre du Programme national des déchets ménagers, mis en œuvre en partenariat avec le ministère de l’Intérieur, pour un coût d’investissement de 31,5 millions de dirhams. Le Centre régional reçoit environ 140 tonnes par jour de déchets, 100 tonnes de déchets en provenance de Khénifra, 30 tonnes de M’rirt et 10 tonnes de la commune d’Aguelmous.nL.


source: lematin.ma

A voir aussi