Maroc:La marocaine Meryem Habibi pour conduire la stratégie Afrique Subsaharienne de AZA, le plus grand courtier non bancaire de devises sur le continent



Maroc:La marocaine Meryem Habibi pour conduire la stratégie Afrique Subsaharienne de AZA, le plus grand courtier non bancaire de devises sur le continent

AZA, le plus grand courtier non bancaire de devises d’Afrique, annonce la nomination de Meryem Habibi comme Chief Revenue Officer, dans une expansion majeure des opérations en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie. AZA, que Business Insider a classée cette année parmi les plus grands fournisseurs mondiaux de technologies financières, a fait évoluer le processus coûteux et rapide des transactions africaines passant par le dollar américain, en créant un marché direct pour les devises paires à travers le continent en utilisant ses plateformes innovantes BFX et TransferZero.

L’entreprise a augmenté de façon exponentielle le volume de ses transactions à plus de 1 milliard de dollars par année et a triplé son effectif au cours de la dernière année pour atteindre plus de 150 employés dans six bureaux régionaux. Leader expérimenté dans les secteurs financiers et technologiques, Meryem pilotera la stratégie globale relative au chiffre d’affaires afin de tirer parti de la montée en puissance des ventes d’AZA, d’établir des partenariats stratégiques et de développer la dynamique marketing.

AZA a radicalement changé le processus coûteux et prenant des transactions intra- africaines via le dollar américain en créant un marché direct pour les devises africaines de paires à travers le continent en utilisant ses plateformes innovantes tel que BFX et TransferZero. L’entreprise que Business Insider a classé cette année parmi les principaux fournisseurs mondiaux de technologies financières, a augmenté de façon exponentielle le volume de ses transactions à plus de 1 milliard de dollars par an et a triplé son effectif au cours de la dernière année pour atteindre plus de 150 employés répartis sur deux continents et dans six bureaux.

Meryem, née au Maroc, supervisera la croissance des revenus grâce aux ventes, aux partenariats stratégiques et au marketing global. Cadre expérimenté dans les domaines de la finance et de l’innovation technologique, Meryem a précédemment occupé le poste de responsable des opérations pour les régions EMEA et APAC chez Diebold Nixdorf, fournisseur américain de guichets automatiques et de logiciels pour les banques et les détaillants, et a dirigé la division marketing et communications chez Samsung Electronics. Plus précisément, Meryem dirigera divers embauches pour des postes de direction, de vente et de développement commercial, avec un accent particulier sur l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie, ainsi que le renforcement des opérations existantes au Nigeria, au Kenya, au Ghana, en Ouganda et au Sénégal. AZA en est aux dernières étapes de l’établissement d’un bureau en Égypte, où elle constate une demande importante des partenaires sur le terrain.

Après avoir été accepté l’année dernière dans le Sandbox réglementaire des Fintech à Abu Dhabi, qui fournit un environnement contrôlé pour les participants FinTech pour développer et tester des solutions innovantes, AZA voit un fort potentiel de croissance sur le marché du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. « AZA ouvre des débouchés commerciaux inter-régionaux sur les marchés frontaliers en s’attaquant aux inefficacités que les entreprises considèrent généralement comme trop écrasantes ou trop ancrées pour les affronter », a déclaré Meryem, la Marocaine qui a récemment déménagé de Casablanca à Londres pour assumer ses nouvelles fonctions. « En Afrique et au-delà, il n’y a aucune limite à l’application de la technologie d’AZA pour améliorer intrinsèquement la façon dont le commerce transfrontalier se fait. » La crise créée par la COVID-19 a forcé les gens à chercher des solutions différentes de change à l’argent comptant et les entreprises à chercher des moyens de faire des transactions plus efficaces. « AZA a été un fournisseur de liquidités déterminé et fiable tout au long de cette période difficile, construisant ainsi une plateforme solide à partir de laquelle nous poursuivrons son expansion », a déclaré M. Meryem.

L’engagement d’AZA en faveur de la diversité et de l’équité se traduit par une équipe de direction composée de sept femmes, dont trois Africaines, et par un engagement en faveur de la formation et du renforcement des capacités et la promotion en interne. « AZA a affiché une croissance incroyable, même face à la tourmente économique mondiale de cette année, et Meryem est profondément engagée, elle dispose du niveau d’excellence opérationnelle nécessaire pour faire passer AZA au niveau supérieur », a déclaré Elizabeth Rossiello, PDG et fondatrice d’AZA. « Ses connaissances et ses racines africaines profondes renforcent notre engagement envers le recrutement dans les marchés transfrontalier que nous desservons. »

À propos d’AZA

AZA est un fournisseur établi de solutions de trading de devises qui accélèrent l’accès mondial aux marchés transfrontalier grâce à une infrastructure innovante. En tirant parti de la technologie de pointe de ses produits phares, TransferZero et BFX, AZA est en mesure de réduire considérablement le coût et d’augmenter la vitesse des paiements commerciaux à destination et en provenance des marchés transfrontalier. TransferZero est le produit B2B2C de Aza, qui permet à la fois l’achat de devises en gros et le règlement au détail via un API robuste. BFX est la plateforme B2B au comptoir pour les entreprises ayant des besoins en devises en gros et en particulier les partenaires payeurs et les fournisseurs. Les partenaires de AZA ont accès à son infrastructure financière hybride et à ses connaissances locales approfondies pour gérer les liquidités et envoyer des paiements à des dizaines de réseaux bancaires et d’opérateurs de fonds à travers l’Afrique. Agréée par la FCA du Royaume-Uni et la Banque d’Espagne, AZA est un acteur du marché dans toutes les grandes devises africaines. Lancée à Nairobi, AZA a désormais des bureaux à Lagos, Londres, Ouganda, Luxembourg, Madrid et Dakar.


source: Financial Afrique

A voir aussi