Maroc: la CDG place la satisfaction client au cœur de sa stratégie

  • 01 septembre 2020 / Actualité / 271 / Fares RAHAHLIA


Maroc:         la CDG place la satisfaction client au cœur de sa stratégie

Mettre à la disposition des citoyens, des fournisseurs, des différents services de l'Etat et des partenaires économiques une batterie de services digitaux innovants, tel est le leitmotiv de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG). Cette dernière, qui poursuit de façon méthodique et avec succès sa transformation digitale en interne, met particulièrement l'accent sur la dématérialisation de ses services à l'attention de sa clientèle. Un processus numérique à forte valeur ajoutée qui constitue un levier de développement pour les entreprises et qui contribue à la croissance de l'économie nationale. Explications.
C'est un constat implacable ! Ces dernières années, il est devenu essentiel pour de nombreux opérateurs économiques d'amorcer le virage de la digitalisation, l'objectif étant d'optimiser leur organisation et leur processus de fonctionnement interne afin de préserver, sinon d'accroître, leur compétitivité. Si la transformation digitale a toujours été sur toutes les lèvres, la crise sanitaire actuelle liée à la Covid-19 n'a fait qu'amplifier dans le bon sens le phénomène, et peut-être, convaincre quelques acteurs, encore réticents, à passer allègrement le cap du numérique. Nombreuses sont les solutions technologiques qui permettent aujourd'hui de gagner du temps, et par conséquent de l'argent, et qui se présentent comme d'excellentes alternatives, entre autres, en cette période de restriction sanitaire.
«La crise sanitaire actuelle a démontré sans équivoque que le digital ne peut plus être perçu uniquement comme de l'usage technologique ou un accélérateur de la croissance, mais plutôt comme un vecteur de protection sanitaire de la continuité des services et un contributeur majeur au maintien en mouvement de la roue économique», précise Khalid El Bouzid. Et le Directeur du Pôle Transformation Digitale Organisation et Processus de la CDG d'ajouter : «à titre d'exemple, la stratégie digitale de la CDG, basée déjà sur le principe de la mobilité et du collaboratif digital, nous a permis de basculer très rapidement en mode téléréunion et télétravail pour la totalité de ses services métiers et de ses processus transverses, à l'exception de ceux pour lesquels le contact client est indispensable, et ce, sans aucune dégradation».
Lire aussi | Transformation digitale : la CDG passe à la vitesse supérieure
Aussi, faciliter tant pour le citoyen que pour les fournisseurs, les services de l'Etat et les partenaires économiques, l'accès à l'information via un parcours digitalisé, simplifier les processus d'interaction, dispenser les meilleures pratiques existantes et accompagner les opérateurs/partenaires qui le souhaitent dans leur processus de transformation digitale, sont précisément quelques-unes des ambitions phares de la CDG. C'est d'ailleurs ce que souligne M. El Bouzid : «viser la satisfaction des clients et du citoyen est une affaire front-to-back. Elle passe forcément par la mise en place de services digitaux directs à forte valeur ajoutée, mais aussi par l'excellence opérationnelle en interne, intégrant opération et contrôle, et par des partenariats de hauts niveaux avec nos fournisseurs/prestataires. Justement pour ce dernier point, la CDG en tant qu'établissement public stratégique, accorde une importance capitale à l'axe fournisseur».
Faut-il se souvenir que dans ce cadre, et en plein cœur du confinement dans le Royaume, la CDG a mis en ligne sa plate-forme digitale «SAFAKAT» d'accès aux appels d'offres et de soumission électronique consacrant l'axe fournisseur de sa stratégie digitale, et par la même occasion, le principe de service partagé, puisque «SAFAKAT» est une plate-forme en mode cloud privé déjà utilisée par plusieurs entités du Groupe. D'ailleurs, cette même plate-forme digitale sera enrichie à la rentrée selon M. El Bouzid par l'autre facette de la relation fournisseur ; à savoir le suivi administratif de l'exécution des travaux, allant des notifications, en passant par le planning, l'ordre d'arrêt et de reprise, la réception jusqu'au dépôt électronique des factures et le suivi des paiements par les fournisseurs. «Une efficacité et une transparence totale recherchée par la CDG», tient à ajouter M. El Bouzid.


source: Challenge

A voir aussi