Maroc: L'AMMC sensibilise autour de l'accès au marché

  • 30 octobre 2020 / Actualité / 136 / Fares RAHAHLIA


Maroc:            L'AMMC sensibilise autour de l'accès au marché

Comment se forger une culture financière ?
La culture financière reste inaccessible pour une grande partie de la population. En effet, gérer son propre argent et faire fructifier ses économies s'acquiert en améliorant ses connaissances dans la finance. Pour combler ce déficit l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) parie sur l'éducation financière, à travers la mise en place de nouveaux canaux digitaux. Elle ambitionne de renforcer la culture financière auprès des citoyens pour les aider à gérer leur épargne et à mieux accéder aux financements via les marchés financiers.
Enjeux
«C'est un sujet important porteur d'enjeux stratégiques et que le Maroc place parmi ses grandes priorités. En effet, une stratégie nationale d'inclusion financière a été mise en place en 2018 et à laquelle l'AMMC prend part aux côtés du ministère de l'économie, des finances et de la réforme de l'administration, Bank Al-Maghrib et d'autres acteurs publics et privés. Sous l'impulsion des autorités marocaines, un chantier d'envergure mobilise aujourd'hui les acteurs de l'écosystème pour identifier et lever les obstacles à l'inclusion financière et offrir aux différents segments de la population des solutions innovantes et adaptées, et ce pour améliorer leur capacité financière et faciliter l'accès à un plus grand choix d'instruments», explique Nezha Hayat, présidente de l'AMMC, lors d'un webinaire organisé le 27 octobre 2020 dans le sillage de la 4ème édition de la semaine de la Word Investor Week (WIW). Cet événement intervient dans le cadre particulier de la crise sanitaire qui a mis sur le devant de la scène le rôle que pourrait jouer le digital dans l'inclusion financière. «Si la crise sanitaire que nous traversons est venue rappeler l'importance stratégique de ce sujet de société, elle a également révélé encore plus nettement les opportunités que peut offrir la finance numérique dans plusieurs domaines», relève Nezha Hayat, faisant référence au paiement mobile et au crowdfunding.
Le développement financier stimule la croissance économique
Prenant part à ce webinaire, Najat El Mekkaoui De Freitas, enseignante-chercheuse à l'Université Paris Dauphine, a axé son intervention sur l'impact positif de l'inclusion financière sur le développement et la croissance. Au Maroc, le taux d'inclusion reste assez faible puisque 28% des adultes détiennent un compte dans une institution financière (Findex 2017), observe l'experte. «Le Maroc a fait un certain nombre de progrès remarquables en matière d'inclusion financière mais n'a pas réussi à étendre le caractère inclusif de son système financier à certaines catégories de la population (les femmes, les jeunes et les populations vivant en milieu rural)», indique-t-elle.


source: Aujourd'hui le Maroc

A voir aussi