Maroc: face au choix de l'équipementier de la 5G

  • 07 octobre 2020 / Actualité / 135 / Fares RAHAHLIA


Maroc:           face au choix de l'équipementier de la 5G

Au-delà de l'aspect technique, choisir un équipementier pour la mise en place des premières infrastructures 5G dans le Royaume revêt des enjeux stratégiques et géopolitiques.
L'adoption de la 5G à travers le monde se dessine comme un enjeu technique difficile à trancher avec, en arrière-plan, un bras de fer géopolitique entre deux géants : la Chine et les Etats-Unis. Si les spécialistes s'accordent sur le fait que la 5G ne constitue pas de danger sur la santé et l'environnement, les théories du complot n'ont pour leur part pas manqué de compliquer encore plus la mise en oeuvre mondiale d'une nouvelle technologie qui promet monts et merveilles. La pandémie du Coronavirus et son impact sur les économies mondiales viennent ajouter leur grain de sel à une situation déjà confuse. C'est dans ce contexte que le Royaume doit actuellement décider de la manière et des moyens techniques d'implémenter une 5G qui se profile comme un train technologique à ne pas rater, faute de quoi, plusieurs secteurs industriels perdront leurs positions compétitives et leurs potentiels évolutifs. « La 5G est un enjeu stratégique qui implique énormément d'applications potentielles, notamment dans le domaine de l'internet des objets utilisée en digitalisation industrielle (industrie 4.0) », explique Younes Haffane, expert en transformation digitale.
Un choix stratégique pour l'industrie
« Bien entendu, les objets connectés peuvent fonctionner avec la 4G, mais quand il s'agira de prendre des décisions en temps réel, ou de faire un suivi très pointu et très détaillé, il faudra passer à un réseau plus agile et plus performant », souligne l'expert. Pour mettre à profit les avantages qu'offre la 5G, et avant le lancement de l'appel à concurrence pour que les opérateurs téléphoniques présentent leurs offres techniques et économiques, le Royaume devra d'abord trancher la question délicate du choix de l'équipementier qui se chargera de mettre en place les premières infrastructures 5G. « Le choix d'un équipementier pour la 5G est une décision technique qui a des ramifications géopolitiques. C'est un choix auquel font face plusieurs pays (européens notamment) qui n'arrivent toujours pas à se décider s'il faut conclure un deal avec la Chine puisque cela pourrait éventuellement leur créer des problèmes avec les USA », précise Younes Haffane.
L'appel du pied de Huawei
Si très peu d'informations filtrent à propos de choix du Royaume en la matière, force est de constater que Huawei ne cache pas son ambition d'accompagner le Maroc dans son déploiement. En Janvier dernier, le mastodonte chinois se disait déjà « prêt à travailler avec ses partenaires dans le domaine des télécommunications pour lancer le réseau 5G au Maroc ». Il y a quelques jours, c'était au tour de Chakib Achour, directeur marketing stratégique chez Huawei Maroc, d'affirmer que « l'ambition de l'équipe Huawei Maroc est de permettre le déploiement le plutôt possible du réseau 5G auprès des opérateurs télécoms pour permettre à l'écosystème digital local de booster sa connectivité et profiter pleinement des opportunités technologiques et business liés à l'internet des objets (IOT), le Cloud, la Big Data et l'Intelligence Artificielle ». Le directeur marketing stratégique chez Huawei Maroc a par ailleurs garanti que ce déploiement devrait respecter « la souveraineté numérique du Maroc et protéger les données de ses entreprises et de ses citoyens ».


source: Challenge

A voir aussi