Maroc : Actifs immobiliers ; rebond mécanique des ventes, prix toujours en baisse



Maroc : Actifs immobiliers ; rebond mécanique des ventes, prix toujours en baisse

L’indice des prix des actifs immobiliers, élaboré par Bank Al-Maghrib et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie, montre une évolution mitigée au 2e trimestre 2021 par rapport à la même période en 2020. Au moment où le nombre de ventes a connu un rebond mécanique de 220,5%, profitant à toutes les catégories des biens immobiliers, les prix de ces actifs ont poursuivi leur recul en baissant de 2%, avec des replis de 2,3% pour les actifs résidentiels, de 1% pour les terrains et de 4,9% pour les biens à usage professionnel.

Le marché de l’immobilier accélère son rattrapage par rapport à l’année précédente, marquée par un net recul des ventes et des prix, à cause de la crise sanitaire, mais ce redressement concerne uniquement les transactions. Le nombre de ventes des biens immobiliers a, en effet, enregistré un rebond mécanique de 220,5% au deuxième trimestre 2021, par rapport à la même période de l’année précédente, marquée par le confinement, selon l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI), élaboré par Bank Al-Maghrib et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie. Cette remontée des ventes a concerné toutes les catégories des biens immobiliers.
Néanmoins, les prix des actifs immobiliers ont poursuivi leur baisse, en reculant de 2% au 2e trimestre 2021, avec des replis de 2,3% pour les actifs résidentiels, de 1% pour les terrains et de 4,9% pour les biens à usage professionnel.
À rappeler que l’année 2020 a connu une chute des ventes de 15,2% et une baisse de 0,9% des prix.
Pour le deuxième trimestre de 2021, la nette reprise des ventes sur un rythme annuel a profité en premier lieu au foncier qui a bondi de près de 394%, contre 198,5% pour l’immobilier professionnel et 186,8% pour le résidentiel. Pour ce dernier, la hausse a été plus nette pour les villas (321,1%), suivies des maisons (296,3%) et des appartements (183,6%).
Concernant les prix, la baisse a été plus marquée pour l’immobilier professionnel (-4,9%), essentiellement les bureaux (-13,3%), suivi du résidentiel (-2,3%), notamment les appartements (-3,7%), et du foncier (-1%). Sur un rythme trimestriel, au deuxième trimestre 2021, l’indice des prix des actifs immobiliers s’est replié de 5,4% par rapport au premier trimestre de la même année, résultant des baisses des prix du résidentiel de 5,6%, des terrains de 5% et des biens à usage professionnel de 7,3%. Par contre, le nombre de transactions a progressé de 18,8%, recouvrant un accroissement de 22% pour les biens résidentiels et de 29,2% pour les terrains et une baisse de 20,7% pour les biens à usage professionnel.
La tendance du marché immobilier par grandes villes indique qu’à Rabat, les prix ont connu une baisse de 4,5% et les ventes ont enregistré une hausse de 14,7% d’un trimestre à l’autre.
À Casablanca, les prix ont reculé de 5,4% et les ventes ont progressé de 21%. À Marrakech, les prix ont décru de 3,4% et les transactions se sont accrues de 28,9%. À Tanger, l’indice a régressé de 7,4% et les ventes ont progressé de 16,1%. 


source: lematin.ma

A voir aussi