Les Algériens payeront plus d'impôts en 2020

  • 02 décembre 2019 / Actualité / 129 / Africa-Bi1


Les Algériens payeront plus d'impôts en 2020

Les grandes mesures " du projet de loi de Finances 2020, adopté par le Sénat réservent quelques points qualifiés d'être de mauvaises nouvelles pour les ménages. Car les Algériens payeront plus d'impôts en 2020. Le PLF 2020 prévoit l'instauration de l'impôt sur la fortune (ISF). L'article 26 du PLF 202, notons-le, impose une taxe à un taux de 100 000 DA sur les biens dont la valeur est estimée entre 100 millions et 300 millions DA, un taux de 250000 DA sur les biens valorisés entre 300 millions et 500 millions DA, un taux de 350 000 DA sur les biens entre
500 millions et 700 millions DA, et enfin un taux de 500 000 DA sur les biens valorisés à 700 millions DA et plus. Le prélèvement des taxes sur l'activité professionnelle (TAP) passera de
1 % à 2 %. La taxe liée à la gestion des ordures ménagères (TEOM), est appelée également à être augmentée. En matière de protection de l'environnement, il a été suggéré la création d'une taxe sur l'environnement appliquée dès la souscription des contrats d'assurances avec un montant de 1 500 DA sur les voitures touristiques et 3 000 DA sur les autres types de véhicules, la réorganisation du système fiscal imposé sur les appareils électriques à haute consommation et l'augmentation des montants des taxes sur l'environnement en fonction du principe " pollueur-payeur ". Avancée comme une mesure devant renforcer la solidarité nationale, il a été proposé l'augmentation, de 1% à 2%, de la contribution solidaire appliquée sur les importations au profit de la CNR.


source: Le Maghreb

A voir aussi