Le Sénégal va se doter d’un nouveau Fonds d’entretien routier autonome



Le Sénégal va se doter d’un nouveau Fonds d’entretien routier autonome

Le Sénégal s’apprête à mettre sur pied un nouveau Fonds d’entretien routier autonome (FERA). Dotée d’une autonomie administrative et financière, la nouvelle entité vise à répondre aux limites et aux contre-performances de la structure actuelle créée, il y a 13 ans.

Les députés sénégalais ont adopté, la semaine dernière, un projet de loi portant création du FERA, rapporte l’Agence de presse sénégalaise (APS). La nouvelle entité remplacera l’actuelle, créée en 2007 et opérationnelle depuis 2009, qui a connu « des limites structurelles » et « des contre-performances qui justifient sa réforme et sa mutation institutionnelle ».

Le FERA sera un établissement public jouissant d’un statut spécial et d’une autonomie administrative et financière, a expliqué le ministre des Infrastructures, Oumar Youm. Ses principales activités éligibles seront relatives aux études et aux travaux d’entretien routier courant et périodique, à la maîtrise d’œuvre et à la sécurité routière.

Les ressources du FERA proviendront d’une dotation de l’Etat, mais également de taxes parafiscales, notamment la taxe d’usage de la route, les redevances directes tirées de l’exploitation du réseau routier (péage, taxe à l’essieu, trafic de transit, produits des concessions, etc.). Il sera également alimenté par des fonds de concours, des dons, des legs et toutes autres ressources provenant de conventions de financement destinées au réseau routier.

La collecte et l’utilisation de toutes ces ressources seront encadrées par un décret, a rassuré le ministre.


source: agenceecofin.com

A voir aussi