Le Sénégal identifie 5 secteurs prioritaires pour relancer son économie post COVID-19



Le Sénégal identifie 5 secteurs prioritaires pour relancer son économie post COVID-19

Le président sénégalais, Macky Sall a présidé, mardi 29 septembre, le conseil présidentiel sur le Plan d’Actions prioritaires ajusté et accéléré (PAP2A) pour la relance de l’économie nationale. Cette initiative a pour objectif majeur de présenter à l’ensemble des acteurs de l’économie sénégalaise, ce nouveau plan de résilience. Ainsi, le Sénégal a identifié dans le PAP2A, 5 secteurs clefs pour relancer son économie, secouée de plein fouet par le coronavirus (contraction de-0,7% de l’économie en 2020).

Il s’agit de promouvoir une agriculture intensive abondante, de qualité et résiliente, une santé inclusive, un système éducatif performant, un développement d’un secteur privé fort national, un renforcement de la protection sociale et une transformation industrielle et numérique. Ce programme nécessite un financement global de 14 712 milliards de FCFA (26,2 milliards de dollars) dont 4770 milliards (8,5 milliards de dollars) en provenance du secteur privé national et les 9942 milliards (17,7 milliards de dollars) restants des partenaires aux développements.

Lors de ces assises, gouvernement, secteur privé, partenaires aux développements, institutions …ont échangé sur les questions fondamentales de ce plan, élaboré sur une période de 5 ans (2019/2020). Se basant sur ces projections, le chef de l’État sénégalais, a soutenu que la mise en œuvre du PAP2A permettra de retrouver une croissance du PIB de l’ordre de 5,2 % en 2021. Cette progression, souligne-t-il, sera projeté à 7,2% en 2022 et 13,7% en 2023, soit le premier taux de croissance du Sénégal à deux chiffres, avec l’exploitation de ressources gazières pétrolières.

En outre, Macky Sall a exhorté le secteur privé (participation à 33 % du financement) à jouer pleinement son rôle afin de pouvoir atteindre ces objectifs. Pour sa part, l’ambassadrice de l’Union européenne au Sénégal, Irène Mingasson, a recommandé au Sénégal d’aligner les actions du PAP2A aux Objectifs de Développement Durable (ODD) pour une meilleure cohérence avec les initiatives internationales et régionales. La responsable a indiqué que le Sénégal peut compter sur son institution pour aider le PAP2A à atteindre ses objectifs d’ici 2030.

Après six années consécutives de mise en œuvre du Plan Sénégal Émergent (PSE) marquées par un taux de croissance moyen annuel de 6,6% durant toute la période, la pandémie de la COVID-19 est venue secouer fortement cette dynamique. Face à cette crise sanitaire exceptionnelle et inédite qui n’a épargné aucune économie dans le monde, le Sénégal a mis en place des mesures d’urgence à travers le Programme de Résilience Économique et Sociale (PRES) doté de 1 000 milliards de francs (1,7 milliard de dollars). Dans cette dynamique, le pays de la Teranga, a également ajusté le deuxième Plan d’Actions Prioritaires (PAP II) du Plan Sénégal émergent (PSE) pour la relance de son économie.


source: Financial Afrique

A voir aussi