La Côte d’Ivoire, premier pays africain au sous-sol pauvre à dépasser en richesse un pays d’Amérique hispanique



La Côte d’Ivoire, premier pays africain au sous-sol pauvre à dépasser en richesse un pays d’Amérique hispanique

Après avoir réussi l’exploit de dépasser le Ghana et le Nigeria, deux pays regorgeant de richesses naturelles, la Côte-d’Ivoire, pays francophone d’Afrique de l’Ouest, vient de dépasser le Nicaragua pour devenir le premier pays africain au sous-sol pauvre de l’histoire à devancer un pays d’Amérique hispanique.

Selon les statistiques récemment publiées par la Banque mondiale, le PIB par habitant de la Côte d’Ivoire s’établissait à 2 286 dollars fin 2019, soit un niveau désormais supérieur à celui du Nicaragua (1 913 dollars). Ce dernier avait, en fait, déjà été dépassé au cours de l’année 2018, mais ce n’est qu’après la récente mise à jour de la base de calcul du PIB de la Côte d’Ivoire (comme, avant elle, pour le Ghana et le Nigeria) que cette évolution a pu être mise en évidence.

Un évènement historique, dû à une croissance record

La Côte d’Ivoire est donc aujourd’hui le seul pays africain au sous-sol pauvre à devancer en richesse un pays d’Amérique hispanique (hors très petits pays de taille négligeable et de moins de 1,5 million d’habitants, majoritairement insulaires et ne pouvant être pris en compte pour de pertinentes comparaisons). Ce pays de six millions d’habitants, situé en Amérique centrale et faisant partie des 18 pays du continent à avoir l’espagnol pour langue officielle, a par ailleurs une population aux deux tiers exclusivement ou majoritairement d’ascendance européenne. Ce qui fait de cette origine la principale des origines présentes dans le pays, loin devant les racines amérindienne et africaine. L’importante progression de la Côte d’Ivoire résulte de la très forte croissance que connaît le pays depuis plusieurs années.


source: Financial Afrique

A voir aussi