La Côte d'Ivoire a exporté plus de caoutchouc et moins de café, coton et cacao



La Côte d'Ivoire a exporté plus de caoutchouc et moins de café, coton et cacao

Les statistiques provisoires portuaires en Côte d’Ivoire sur les neuf premiers mois de l’année, publiées hier, révèlent des performances mitigées. On constate une hausse des exportations du caoutchouc naturel et des produits semi-finis de cacao, tandis que les exportations de coton, de café en grain et de cacao brut en fèves chutent, rapporte Reuters.

Au cours des neufs premiers mois de 2020, les exportations de caoutchouc naturel du premier producteur africain ont atteint 843 913 tonnes (t), en hausse de 40 % par rapport aux mêmes neuf premiers mois de l’année dernière. Une augmentation qui s’explique par la promesse de revenus plus stables pour les producteurs qui se tournent davantage vers le caoutchouc que vers le cacao.

Il en est de même pour les exportations de produits semi-finis de cacao de la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial, qui ont augmenté de 1 % au cours de la saison (du mois d’octobre à septembre) et atteignent 446 568 t.

En revanche, les exportations de coton ont chuté à 215 526 t, soit une baisse de 36,2 % par rapport à l’année précédente. Il est à noter qu’il est possible que ces chiffres soient révisés.

Une tendance qui se confirme également pour les exportations de café en grain (Robusta) dont les exportations ont baissé de 28 % en janvier-septembre par rapport à l’année précédente et s’établissent à 55 530 tonnes.

Il en est de même pour le cacao brut en fèves qui termine en baisse de 1,4 %, à 1 567 446 tonnes sur l'ensemble de la campagne 2019/20, par rapport à la campagne 2018/19. Rappelons que la commercialisation du cacao s’étend d’octobre à septembre. A noter que, les chiffres du mois d’août du port d’Abidjan ont été fortement réévalués passant de 3 912 t à 8 917 t tandis que els chiffres de septembre sont provisoires, comme déjà souligné.


source: commodafrica.com

A voir aussi