L’Egypte va lancer son tout premier modèle de véhicule électrique « made in Egypt » en 2021



L’Egypte va lancer son tout premier modèle de véhicule électrique « made in Egypt » en 2021

(Agence Ecofin) - Le gouvernement égyptien a annoncé que la première voiture électrique assemblée en Egypte sortira d’ici fin 2021. Elle sera lancée dans le cadre d’un partenariat signé avec l’entreprise chinoise Dongfeng pour relancer la Nasr Automobile Company, une entreprise égyptienne d’automobile.

L’Egypte va lancer son tout premier modèle de véhicule électrique « made in Egypt » d’ici la fin de l’année 2021. C’est ce qu’a annoncé Hisham Tawfik (photo), ministre égyptien des Entreprises publiques, lors d’une interview télévisée.

Selon le responsable, le projet sera mis en œuvre dans le cadre d’un partenariat conclu avec l’entreprise chinoise Dongfeng pour relancer la Nasr Automobile Company, l’un des constructeurs automobiles emblématiques du pays des pharaons. Le modèle va s’inspirer de la voiture électrique LEAF développée par la société japonaise Nissan depuis 2010 et aujourd’hui une référence dans le secteur.

Cette annonce s’inscrit dans la logique d’industrialisation de l’économie égyptienne, mise en place depuis plusieurs années par le maréchal Abdel Fattah al-Sissi. Cette stratégie vise à réformer la structure de l’économie égyptienne qui sort de plusieurs années de crise, et à accélérer le développement du pays en le transformant en un véritable hub régional en matière de production automobile.

« Avec la production de voitures électriques en Egypte, le gouvernement vise à répondre aux besoins du marché local, puis à exporter vers les marchés arabe, africain et européen », a déclaré en 2019 Amr Nassar, ministre du Commerce.

Notons que selon le ministre Tawfik, le nouveau modèle sera mis en vente sur le marché à environ 350 000 livres égyptiennes soit 22 330 dollars. 45% des produits d’assemblage de la nouvelle voiture seront d’origine égyptienne. Cette part sera portée à 55% au cours des deux prochaines années.

Moutiou Adjibi Nourou  


source: Agence Ecofin

A voir aussi