L'Algérie compte plus de 400.000 retraités qui ont travaillé en France Selon un média Français

  • 19 décembre 2019 / Actualité / 212 / Africa-Bi1


L'Algérie compte plus de 400.000 retraités qui ont travaillé en France Selon un média Français

411.957 retraités du système français vivaient en Algérie en 2016, sur un total nde quelque 1,2 million de pensionnés dusystème français résidant à l'étranger, selon les données de la Caisse nationale d'assurance vieillesse française (CNAV) citées, hier, par le journal françaisLibération dans sa rubrique CheckNews.
411.957 retraités du système français vivaient en Algérie en 2016, sur un total nde quelque 1,2 million de pensionnés dusystème français résidant à l'étranger, selon les données de la Caisse nationale d'assurance vieillesse française (CNAV) citées, hier, par le journal françaisLibération dans sa rubrique CheckNews.
Sur ces 411.000 retraités, 687 d'entre eux étaient âgés de plus de cent ans, soit uneproportion de 0,17%, indique la mêmesource. Cette proportion de retraités centenairesvivant en Algérie, est légèrement supérieure à celle observée en France, où13.605 centenaires sont dénombrés, sur untotal de 13,2 millions de retraités enFrance, soit un taux de 0,1%. nLe ratio supérieur de retraités centenairesen Algérie par rapport à ce qui est observé en France n'est cependant pas une anomalie, explique la Caisse nationale d'assurance vieillesse. "Le nombre de centenaires diminue en France, en 2015 et 2016. Cette diminution est liée à la forme de notre pyramide des âges, héritée de notre histoire démographique", explique la nCNAV.
"La différence de part de centenaires observée en 2015 et 2016, reflète donc la faible natalité française pendant la Grande guerre (1e Guerre mondiale, ndlr). Les tendances observées en Algérie sont donc logiquement beaucoup plus régulières", précise la même source. nSi la CNAV assure ne déceler aucune anomalie dans le nombre de centenaires algériens auxquels elle verse des retraites, elle se dit néanmoins dans l'impossibilité de rapporter ce total au nombre total de centenaires recensés en Algérie, n'ayant pas accès à ces informations, précise CheckNews. "Un retraité qui a passé toute sa carrière en France, qui a été soigné en France, n'a pas la même espérance de vie que la moyenne des retraités algériens", avait par ailleurs indiqué la CNAV en 2011. R. N.
Sur ces 411.000 retraités, 687 d'entre eux étaient âgés de plus de cent ans, soit uneproportion de 0,17%, indique la mêmesource. Cette proportion de retraités centenairesvivant en Algérie, est légèrement supérieure à celle observée en France, où13.605 centenaires sont dénombrés, sur untotal de 13,2 millions de retraités enFrance, soit un taux de 0,1%. nLe ratio supérieur de retraités centenairesen Algérie par rapport à ce qui est observé en France n'est cependant pas une anomalie, explique la Caisse nationale d'assurance vieillesse. "Le nombre de centenaires diminue en France, en 2015 et 2016. Cette diminution est liée à la forme de notre pyramide des âges, héritée de notre histoire démographique", explique la nCNAV.
"La différence de part de centenaires observée en 2015 et 2016, reflète donc la faible natalité française pendant la Grande guerre (1e Guerre mondiale, ndlr). Les tendances observées en Algérie sont donc logiquement beaucoup plus régulières", précise la même source. nSi la CNAV assure ne déceler aucune anomalie dans le nombre de centenaires algériens auxquels elle verse des retraites, elle se dit néanmoins dans l'impossibilité de rapporter ce total au nombre total de centenaires recensés en Algérie, n'ayant pas accès à ces informations, précise CheckNews. "Un retraité qui a passé toute sa carrière en France, qui a été soigné en France, n'a pas la même espérance de vie que la moyenne des retraités algériens", avait par ailleurs indiqué la CNAV en 2011. R. N.


source: Le Midi Libre

A voir aussi