Indice 2019 de la Cnuced : L’Algérie est 107e mondiale dans le e-commerce

  • 08 décembre 2019 / Actualité / 149 / Africa-Bi1


Indice 2019 de la Cnuced : L’Algérie est 107e mondiale dans le e-commerce

Le chemin vers le commerce électronique est encore loin. L’Algérie est de nouveau reléguée à une place peu honorable dans le classement mondial de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) consacré au commerce électronique.

Les discours prononcés depuis quelques années en faveur du lancement du commerce électronique en Algérie semblent bien vains devant les résultats récoltés dans ce classement, lui donnant la position de 107e sur 152 pays examinés. Même si l’Algérie gagne 4 places par rapport à son classement de l’année dernière (111e), cette évolution est tout de même minime face à la rapidité avec laquelle évolue ce domaine dans le monde.

Nos voisins marocains et tunisiens occupent pour leur part des positions moins catastrophiques que l’Algérie, mais tout de même pas très encourageantes comparativement au reste du monde.Le Maroc a perdu des points par rapport à l’année 2018 et occupe aujourd’hui la 95e place, alors que la Tunisie arrive en 70position. La Libye, dont la situation sécuritaire est critique, occupe un positionnement quasi semblable à celui de l’Algérie, avec la 109e place mondiale.

Dans son listing de pays, l’indice de la Cnuced se base sur quatre principaux critères que sont le nombre de personnes utilisant internet, celles ayant un compte, l’accès à des serveurs internet sécurisés et la fiabilité des services postaux du pays. Par ailleurs, l’indice du commerce électronique s’intéresse à la pratique des achats en ligne, qui représentaient en 2017 un marché de 3900 milliards de dollars et qui est en constante progression.

Outre ce classement, L’Algérie récolte aussi la 68e place sur 79 pays dans le classement mondial de la connectivité, Global Connectivity Index, effectué par la firme de télécommunications chinoise Huawei. En 2018, L’Algérie occupait la 69e place dans ce classement, qui n’évalue pas un grand nombre de pays. La révolution technologique attendra l’aboutissement de la révolution politique.


source: El Watan

A voir aussi