En attendant de connaître les détails de la marchandise algérienne refoulée à l'exportation: Une nouvelle stratégie nationale des exportations en ...



En attendant de connaître les détails de la marchandise algérienne refoulée à l'exportation: Une nouvelle stratégie nationale des exportations en ...

Au moment où une bataille est menée dans l'économie nationale pour conquérir des marchés à l'extérieur et au moment où le "Trophée Export 2017" est attribué à une entreprise spécialisée dans l'exportation de la poudre de caroube, on apprend que des marchandises de dattes et de pomme de terre ont été refoulées depuis le Canada et la Russie ! 
La priorité qui doit être connue avant toute réaction est surtout de savoir pour quelle (s) raison (s) ces marchandises ont été refoulées ?
Certains médias ont rapporté que les causes de refoulement des produits agricoles depuis le Canada et la Russie sont d'ordre phytosanitaire. Ce que le ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche réfute catégoriquement dans un communiqué. "Les cas cités récemment dans la presse concernant des marchandises de dattes et de pommes de terre qui ont été refoulées depuis le Canada et la Russie, pour causes qui ne sont pas d'ordre phytosanitaire", a précisé la même source. Le ministère a également affirmé qu'il était chargé d'encadrer les opérations d'exportation des produits agricoles en "veillant à ce qu'ils répondent aux normes phytosanitaires exigées par le pays d'importation". 
"Dans ce cadre, nos services phytosanitaires ont simplifié les procédures de contrôle en réalisant des prélèvements des échantillons sur sites au niveau des plates-formes d'exportation des wilayas exportatrices afin que la marchandise soit admise directement au niveau du point de sortie (port ou aéroport) où le certificat phytosanitaire d'exportation est établi", note le communiqué. 
Dans le cas où les produits sont jugés "non conformes" à l'arrivée, "une notification parvient systématiquement à nos services" dans laquelle le pays importateur évoque un non-respect des normes en vigueur, ajoute la même source. 
A ce propos, le ministère a souligné que durant l'année en cours , "les seules notifications parvenues à nos services ont concerné deux opérations d'exportation de pattes et de boisson gazeuse expédiées vers le Canada qui a décidé leur refoulement pour cause de non traitement des palettes en bois conformément à la norme internationale 15 relative au traitement de bois d'emballage et non pour des raisons phytosanitaires". Par ailleurs, le ministère signale que "tous les produits importés (végétaux et pesticides) font l'objet d'analyses systématiques par les services phytosanitaires aux points d'entrée et à ce titre une quantité de 16 tonnes de pesticides a été refoulée à ce jour en 2018 pour non-conformité contre 46 tonnes en 2017". De son côté, le ministre du Commerce, Said Djellab, a indiqué avoir instruit ses services de collecter toutes les informations nécessaires sur cette affaire et surtout d'en connaître les détails et les circonstances.
"Concernant cette affaire, j'ai ordonné aux services du ministère du Commerce de collecter les informations nécessaires concernant l'exportateur et de définir les causes du refoulement de la marchandise", a déclaré le ministre à la presse à l'issue d'une séance d'audition devant la Commission des finances et du budget à l'Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux mesures contenues dans le projet de loi de finances complémentaire 2018 (PLFC2018).

4e consultation mardi 25 juin 2018
Et saisissant cette occasion, le ministre du Commerce indique que la stratégie nationale des exportations, en cours de préparation, prévoit plusieurs solutions aux problèmes relatifs à l'accompagnement des exportateurs. Conformément aux instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, lors des assises nationales de l'agriculture, le ministre du Commerce conduira un groupe de travail chargé de la vulgarisation et de l'exportation des fruits et légumes et dont la vision sera introduite dans la stratégie nationale des exportations, a-t-il ajouté.
Et pour plus de précision, M. Djellab fait savoir que "Dans le cadre de l'élaboration de cette stratégie qui a connu jusqu'à présent l'organisation de trois consultations, une quatrième consultation est prévue le 25 juin en cours pour parvenir à une vision globale sur le développement des exportations hors hydrocarbures au mois de juillet qui sera suivie de l'élaboration d'une feuille de route pour la diversification des exportations".
Le ministre n'a pas omis également de rappeler qu'en parallèle, "huit secteurs concernés ont été définis dont l'agriculture en attendant le lancement d'un plan quinquennal pour le développement des exportations en octobre prochain. 
Enfin, il est utile de noter enfin qu'on attend l'ouverture du dossier relatif à l'organisation du marché et à la distribution promise après l'Aïd par le ministre du Commerce avec surtout un large dialogue avec les élus et les associations en septembre prochain.
 


source: LE MAGHREB

A voir aussi