Côte d'Ivoire:« She Trades Afrique de l’Ouest », des PME gérées par des femmes dans l’anacarde, le karité et le manioc

  • 30 novembre 2020 / Actualité / 182 / Emerging Africa


Côte d'Ivoire:« She Trades Afrique de l’Ouest », des PME gérées par des femmes dans l’anacarde, le karité et le manioc

La Chambre du commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-ci) a procédé mercredi dernier à Abidjan, au lancement officiel du projet « She Trades Afrique de l’Ouest », en partenariat avec le Centre du commerce international (Itc).

Ce projet a pour objectif de renforcer les capacités de 24 petites et moyennes entreprises (PME) et de coopératives dirigées par des femmes agricoles ivoiriennes disposant de peu de revenus, spécialisées dans les filières anacarde, karité et manioc, indique Fraternité Matin. Financé par l’Agence coréenne de coopération international (Koica), ce projet favorisera la valorisation des produits agricoles transformés par les 24 entreprises sélectionnées : quatorze PME de la filière anacarde, cinq de la filière karité, et cinq autres de la filière manioc.

Les entreprises vont bénéficier d’une formation de six mois, de novembre 2020 à mai 2021, sur divers domaines comme la comptabilité, le commerce, le droit, la fiscalité, l’accès aux prêts et aux financements, et le développement des entreprises. A terme, elle touchera près de 2 500 ménages agricoles de Côte d’Ivoire.

« Au moment où la Côte d’ivoire amorce son industrialisation, ce projet vient à point nommé. Car il permettra de renforcer la compétitivité et l’inclusion dans ces secteurs mais aussi d’accroître les opportunités pour les 24 entreprises sélectionnées qui sont gérées ou dirigées essentiellement par des femmes de Côte d’Ivoire », témoigne Koné Yah Mariama, conseillère technique, représentant le ministre du Commerce et de l’industrie, Souleymane Diarrassouba.

A terme, le programme « She Trades Afrique de l’Ouest » a l’ambition d’améliorer les conditions de vie de 10 000 femmes de Côte d’Ivoire, de Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone. Les filières retenues pour la Côte d’Ivoire sont donc l’anacarde, le manioc et le karité ; en Sierra Leone il s’agit des filières anacarde et du manioc ; au Libéria seule la filière du manioc est retenue ; ainsi qu’en Guinée où la filière du karité sera mise en valeur.

Rappelons que l’ITC a lancé l’initiative « She Trades » dans le but d’aider les petites entreprises à accroitre les exportations des pays en développement. Cette initiative apporte également des solutions pour autonomiser les femmes sur le plan économique. L’objectif final est de connecter 3 millions de femme au marché international d’ici 2021.



source: commodafrica.com

A voir aussi