Cote d'ivoire:Performance, Fraternité Matin veut maîtriser ses coûts de production pour mieux adapter ses prix sur le marché



Cote d'ivoire:Performance, Fraternité Matin veut maîtriser ses coûts de production pour mieux adapter ses prix sur le marché

Fraternité Matin, entreprise de service public, veut désormais maîtriser ses coûts de production, fixer au mieux ses prix et dégager de la marge. Ainsi depuis 2017, l’entreprise a contacté le Cabinet MS International, spécialisé en stratégie et organisation d’entreprise pour l’aider à parvenir à cette fin.

Ce jeudi 20 août 2020, les acteurs impliqués (employés, chefs de service, directeur général adjoint et membres du Cabinet) ont procédé au lancement dudit projet, dans les locaux du groupe sis à Abidjan-Adjamé. Il s’agissait de poser les bases de ce processus et de mettre les idées ensemble à l’effet de parvenir à l’objectif escompté.

Soulignant l’importance de cette initiative, Serges Abdel Nouho, directeur général adjoint de Fraternité Matin, se veut clair : « On a besoin de savoir combien nous revient la production d’un numéro du journal. Aujourd’hui, on le vend à 300 FCfa sur le marché. Mais, il faut qu’on sache qu’il ne nous coûte pas plus cher ».

Déjà, avant l’implémentation du projet, le directeur général adjoint confie que « le journal est vendu à 300 FCfa alors qu’en réalité le coût de revient est de 400 FCfa ». Et de poursuivre : « On a une perte quotidienne qu’on peut estimer et renforcer la demande de subvention à l’Etat. C’est un service public qui nous coûte de l’argent, il faut que l’Etat puisse nous aider. Pour cela, on est obligé de maîtriser ces coûts. Si on nous demandait à combien souhaitez-vous vendre le journal, il faut qu’on soit à même de dire le prix qui nous arrange ».

Pour Comoé Herman, consultant chez MS International et chef de la mission, leur appui sera d’accompagner les acteurs dans la conception d’une plateforme c’est-à-dire un logiciel de calcul des coûts de production, de former les acteurs, les tester et laisser vivre la plateforme.

Au finish, selon lui, c’est de permettre à Fraternité Matin de facturer les différentes prestations à « des prix raisonnables sans pour autant que le groupe soit impacté » et de faire des bénéfices dans la gestion de ses activités.

Après le lancement, ce jeudi, suivra le démarrage effectif de la mission. Le chef assure que l’outil « sera prêt dans les trois (3) mois à venir ». Les acteurs concernés devront le faire vivre à fréquence régulière.



source: fratmat.info

A voir aussi