Cote d'ivoire:Lutte contre la covid-19 en zone frontalière , L’Allemagne offre des kits sanitaires



Cote d'ivoire:Lutte contre la covid-19 en zone frontalière , L’Allemagne offre des kits sanitaires

Le siège de la Commission nationale des frontières (Cnfci), sis à Cocody-Angré, a abrité hier, une cérémonie de remise de kits sanitaires en présence de l’ambassadeur de l’Allemagne en Côte d’Ivoire, Ingo Herbert, et de plusieurs autres partenaires au développement.

Il s’agit d’équipements de protection individuelle et de produits d’hygiène, d’une valeur de 14 065 050 F CFA (quatorze millions soixante-cinq mille cinquante francs CFA), destinés aux zones frontalières qui sont assez éloignées de la capitale et des grandes villes, et qui sont souvent en manque d’informations et de matériels de lutte contre la pandémie de Covid-19 qui secoue le monde entier, depuis des mois.

Cette contribution de l’Allemagne est un appui aux décisions gouvernementales liées au respect des mesures barrières, notamment au niveau des postes de contrôle et centres de santé frontaliers. Selon l’ambassadeur Ingo Herbert, ce don vise aussi à appuyer les comités communaux de lutte contre la Covid-19 se trouvant dans les zones frontalières pour la sensibilisation et la formation des populations.

L’Allemagne n’est pas à son premier geste à l’endroit de la Cnfci, à en croire son représentant en Côte d’Ivoire. Car, « en plus de ces équipements de protection individuelle et de ces produits d’hygiène, nous avons mis à la disposition du Secrétariat permanent de la Commission des Frontières un montant de 32 952 000 F CFA (trente-deux millions neuf cent cinquante-deux mille francs CFA) pour les activités de sensibilisation/formation à organiser de concert avec vos pays voisins notamment la République du Mali et le Burkina Faso. Soit une contribution totale de 47 017 000 F CFA (quarante-sept millions dix-sept mille francs CFA) », explique le diplomate allemand.

En fait, rappelle l’ambassadeur Ingo Herbert, depuis 2008, la République Fédérale d’Allemagne accompagne la mise en œuvre du Programme Frontières de l’Union Africaine. « L’appui de l’Allemagne à cet ambitieux programme, dont la Côte d’Ivoire est l’un des 26 pays bénéficiaires, s’est traduit par le financement dudit Programme par le Ministère fédéral allemand des affaires étrangères. Cet appui qui est mis en œuvre par la Coopération allemande (GIZ) s’articule autour de la délimitation/démarcation des frontières, de la coopération transfrontalière et du renforcement des capacités des États membres de l’Union Africaine », a-t-il ajouté.

C’est à juste titre que le Secrétaire exécutif de la Cnfci, Konaté Diakalidia, a exprimé la gratitude du gouvernement ivoirien à l’Allemagne pour cet accompagnement à travers le projet dénommé : « Sensibilisation à la cohabitation pacifique et formation à la lutte contre la Covid-19 avec remise de kits sanitaires aux populations dans les zones frontalières ». Ce projet, poursuit le Secrétaire exécutif de la Cnfci, est consacré à la sensibilisation et communication sur la Covid-19 ; la formation à la cohabitation pacifique et aux gestes barrières, l’acquisition de matériels et équipements.

Les activités du projet ciblent 24 villages répartis dans 5 départements de la zone frontalière Nord que sont Doropo, Tiéhini, Sikolo (Kong), Katogo (M’Bengué) et Mahandiana-Sokourani (Kaniasso).

Au-delà de ce projet, la Commission nationale des frontières de Côte d’Ivoire, opérationnelle depuis février 2020, veut toujours compter sur la GIZ et sur l’appui d’autres partenaires pour l’aider à relever les nombreux défis dans les zones frontalières pour lesquels il faut agir vite, anticiper, être proactif pour éviter d’inhiber les efforts déjà consentis par les commissions sœurs des pays voisins.

Les défis de la Cnfci

« L’état des lieux des frontières, effectué dès le démarrage effectif de nos activités, a permis de mettre en exergue un certain nombre de défis à relever, notamment la délimitation/démarcation des frontières de la Côte d’Ivoire avec ses voisins ; le renforcement de la coopération transfrontalière ; la sensibilisation à la cohabitation pacifique ; la préservation du Patrimoine culturel et la promotion des échanges culturels ; le renforcement des capacités des acteurs impliqués dans la gestion des frontières ; la prévention et le règlement des conflits dans les espaces frontaliers et transfrontaliers ; le développement et l’aménagement des villes et territoires des espaces frontaliers ; l’équipement des zones frontalières en infrastructures socio-économiques de base ; la lutte contre la criminalité transfrontalière, de l’extrémisme violent et de la contrebande ; la lutte contre le trafic humain et la traite des enfants dans l’espace frontalier ; la gestion des ressources naturelles partagées (Faune, Flore, eaux, sous-sol, ...) ; la préservation ou la restauration des espaces protégés ; l’autonomisation de la femme dans l’espace frontalier.

La Cnfci peut s’assurer de l’engagement de l’Allemagne à soutenir toutes les actions devant concourir à la gestion apaisée des frontières.

« ...Aussi, voudrais-je vous assurer que le Projet de la GIZ d’appui au Programme Frontières de l’Union Africaine, en plus de cette contribution à la lutte contre le COVID-19, continuera à appuyer votre pays dans la mise en œuvre de ses activités de gestion apaisée des frontières...Je puis aussi vous assurer que la coopération allemande ne ménagera aucun effort pour continuer à soutenir l’Etat de Côte d’Ivoire aussi bien à travers la gestion des frontières que dans d’autres initiatives porteuses de progrès et de bien-être », a affirmé le diplomate Allemand, Ingo Herbert, qui a félicité le gouvernement ivoirien pour son engagement dans la gestion concertée des questions de frontières et dans la promotion de l’intégration de proximité à travers les activités déjà menées et celles en cours.




source: fratmat.info

A voir aussi