Côte d'Ivoire:Alimentation en eau potable , Le ministre Laurent Tchagba lance les travaux de renforcement, à Mankono, Séguéla et Boundiali



Côte d'Ivoire:Alimentation en eau potable , Le ministre Laurent Tchagba lance les travaux de renforcement, à Mankono, Séguéla et Boundiali

Dans 24 mois les difficultés liées à l’alimentation en eau potable seront un lointain souvenir. Le ministre de l’Hydraulique, Laurent Bogui Tchagba était en tournée de lancement de travaux renforcement de l’alimentation en eau potable, à l’intérieur du pays, pour un coût d’exécution de plusieurs milliards de FCFA

Du 21 au 24 octobre 2020, le ministre Tchagba était successivement à Mankono, Séguéla et Boundiali où il a procédé au lancement des travaux dans le cadre du programme « Eau pour tous ». M. Tchagba avait à ses côtés, son collègue des ressources animales et halieutiques, Moussa Dosso, fils de la région
La première étape fut celle de Mankono, le 21 octobre 2020, où le ministre Tchagba a lancé le projet de renforcement de l'alimentation en eau potable de la ville et des localités environnantes. Coût total de ce projet, un peu plus de 11 milliards de FCFA.
A Séguéla, le 22 octobre 2020, le ministre de l'hydraulique a lancé les travaux de renforcement de l'Alimentation en eau Potable de Séguéla, Dualla, Sifié, Worofla, Massala, Morondou et Kamalo. Coût du projet en faveur de la région du Worodougou, un peu plus 17 milliards de FCFA. Ces travaux permettront de résorber le déficit en eau potable de 1 848 m3/jour que connaît cette région.

A Boundiali, le 23 Octobre 2020, pour la dernière étape de sa tournée, le ministre de l'hydraulique, a lancé les travaux de renforcement de l'Alimentation en Eau Potable de Boundiali. C’était en présence de plusieurs fils de la région, parmi lesquels les ministres Mariatou koné et Bruno Nabagné Koné. Le coût du projet de la région de la Bagoué s’élève à plus de 11 milliards de FCFA. Ces travaux permettront de résorber le déficit en eau potable de Boundiali, Gbon, Kouto, Kolia,Gbemou, Nondara, Guinguéreni, Kantara , Boyo, Pinvoro, Kebi, Ponondougou, Fodio, Siempurgo, Sguétiélé, Gbalo, Kasséré et des localités environnantes.
Le financement de ces travaux, à exécuter en 24 mois, est un prêt de EXIM BANK CHINE. A noter que ces projets sont inscrits dans le vaste projet structurant des 12 villes.

Source : Dircom, ministère de l’Hydraulique


source: fratmat.info

A voir aussi