Algérie : Consolidation du renouveau du pôle industriel de l’Algérie , Des solutions numériques de pointe

  • 01 août 2017 / Actualité / 426 / Emerging Africa


Algérie : Consolidation du renouveau du pôle industriel de l’Algérie , Des solutions numériques de pointe

Selon Toufik Fredj, président directeur général de GE pour l’Afrique du Nord-Ouest, le contexte opérationnel du secteur industriel en Afrique du Nord n’a jamais été aussi complexe. Au regard la forte pression appliquée aux tarifs de leurs produits, aux coûts de production, à la rétention des talents et aux préoccupations environnementales croissantes, les compagnies pétrolières et gazières devraient s’adapter. Dans le secteur de la production d’électricité, plusieurs tendances entrent en jeu dont les coûts de carburant fluctuants, la croissance démographique et l’intensification du développement urbain. Elles exercent une pression accrue pour améliorer la production, l’efficacité, la fiabilité et la flexibilité des opérations. Ces tendances de fond commandent à la mise en place d’une infrastructure «intelligente» qui tire parti de l’Internet industriel. L’Internet industriel regroupe le pouvoir des machines, les capteurs, l’analyse des données et des hommes ou force de travail. Les machines connectées, équipées de capteurs de données, peuvent collecter une quantité importante d’informations. L’analyse de ces données permet l’établissement d’une modélisation de prédiction et de diagnostic des problèmes d’équipement avant qu’ils ne se produisent : l’effet immédiat attendu étant, d’une part, une diminution accrue des pertes de rendements inhérents aux temps d’arrêts non programmés, et d’autre part, contribuer à l’amélioration de la production des actifs existants. L’Algérie est directement impactée par ces mutations technologiques, alors qu’elle continue de moderniser son secteur industriel. Avec l’expansion continue de son infrastructure, l’Algérie peut être à l’avant-garde d’une nouvelle génération d’opérateurs qui fusionnent expertise industrielle, logicielle et analytique, préconise Toufik Fredj. Pour GE, il ne fait aucun doute que l’avenir du secteur industriel réside dans sa transformation numérique. Selon les rapports du WEF, la transformation numérique pourrait débloquer 1,3 milliard de dollars pour le secteur de l’électricité d’ici 2025. GE estime que le chiffre passera à 10 milliards de dollars d’ici 2060. Cette vision est partagée par les chefs d’entreprise algériens. Le baromètre de l’innovation GE 2016 a révélé que 78% sont optimistes quant à la transformation de l’industrie par des solutions numériques de pointe. Il n’est donc pas étonnant que l’Algérie soit devenue un pionnier régional à travers l’intégration de technologies numériques dans ses centrales électriques. GE a soutenu le développement des secteurs de l’énergie, du transport et de la santé en Algérie depuis plus de 40 ans et aide à diriger la transformation numérique du pays. Dans le cadre de cet effort, en collaboration et en partenariat avec le groupe Sonelgaz, les actifs de la compagnie nationale seront graduellement intégrés aux applications logicielles de gestion de performance (Asset Performance Management) et d’optimisation des activités (Operations Optimization) de GE pour analyser et modéliser les données provenant de milliers de capteurs installés dans toutes les centrales électriques. Les logiciels s’appuient sur des analyses de données avancées pour prédire et éliminer les temps d’arrêt non planifiés et améliorer la productivité des centrales électriques. Le logiciel GE est basé sur Predix, une plate-forme de données open source, conçue pour l’échelle et la complexité des données industrielles.
L’Algérie s’étant engagée à acquérir les dernières technologies pour moderniser son secteur industriel et accroître sa compétitivité mondiale, l’adoption à grande échelle de solutions industrielles numériques peut contribuer à générer de la valeur et à développer un écosystème industriel plus puissant, synonyme de richesse et de développement durable.


source: EL MOUDJAHID

A voir aussi