Algérie : Classement des pays en fonction de leur revenu L’Algérie, un pays à revenu intermédiaire supérieur

  • 15 août 2017 / Actualité / 422 / Emerging Africa


Algérie : Classement des pays en fonction de leur revenu L’Algérie, un pays à revenu intermédiaire supérieur

Selon les données de la Banque mondiale (BM) classant annuellement des pays en fonction de leur revenu par habitant, l’Algérie garde pour 2017-2018 son statut de «pays à revenu intermédiaire supérieur», même si elle accuse une baisse de son revenu par habitant.

L’Algérie enregistre ainsi, selon les données de la BM, un RNB (nouvelle appellation du PNB) de 4270 dollars en 2016, contre 5480 dollars en 2013.

Une année florissante sur le front des cours du pétrole, principale ressource de notre pays qui avait alors enregistré un pic de son RNB, à près de 5500 dollars, soit un seuil jamais égalé depuis l’indépendance, si on en croit le graphique de la Banque mondiale, avant que les prix du pétrole ne s’effondre en 2014, entraînant une nouvelle baisse du revenu par habitant du pays, mais sans pour autant changer la classification du pays qui appartient au groupe des pays dont le revenu oscille entre 3955 dollars et 12 235 dollars. Il est à savoir que la Banque mondiale classe les économies du monde en quatre groupes, selon qu’elles soient à revenu élevé, à revenu intermédiaire de la tranche supérieure — comme c’est le cas de l’Algérie —, à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, ou à faible revenu.



Cette classification repose sur le revenu national brut (RNB) par habitant, calculé avec la méthode dite de «l’Atlas», avec notamment l’estimation de la courbe de croissance de la population et celle du produit national brut par habitant exprimé en dollars. Selon ce classement, c’est la Norvège qui trône toujours en première position, tandis que le Malawi ferme le classement. Selon les précisions de la BM, le rapport sur le développement dans le monde introduit, en 1978, deux groupes de pays — à «faible revenu» et à «revenu intermédiaire» — pour désigner tous les pays non industrialisés, producteurs excédentaires de pétrole ou à planification centralisée ayant un revenu par habitant respectivement inférieur et supérieur à 250 dollars (taux de 1976). Dans l’édition 1983 de ce rapport, le groupe des pays à revenu intermédiaire est coupé en deux, les pays de la tranche «inférieure» et ceux de la tranche «supérieure», la ligne de partage étant fixée à 1670 dollars. En 1989, le seuil de 6000 dollars fait son apparition, pour distinguer les pays «à revenu élevé».

Ce système prévaut depuis, les seuils étant ajustés chaque année pour tenir compte de l’inflation. Au 1er juillet 2017, les seuils de revenu sur lesquels repose la classification des économies sont 1005 dollars pour le groupe de pays à faible revenu, de 1006 dollars à 3955 dollars pour ceux à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, de 3956 dollars à 12 235 dollars pour les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure et au-delà de 12 235 dollars de RNB se sont les pays dits à revenu élevé. A titre d’exemple, cette année la Croatie est passée de grade «élevé» à «intermédiaire supérieur», alors que l’Angola, la Géorgie et la Jordanie sont passés de la classification «intermédiaire supérieur» à «intermédiaire inférieur».


source: EL Watan

A voir aussi

Aucun autre Article dans cette catégorie